PUNAAUIA – Une formation pour lutter contre la malbouffe, l’obésité et le diabète

    vendredi 30 octobre 2015

    Cela s’active dans les cuisines du centre des jeunes adultes (CJA) de Punaauia. Depuis le 14 octobre, onze habitants du quartier de Outumaoro suivent une formation “atelier cuisine” mise en place par la commune de Punaauia, en partenariat avec le contrat urbain de cohésion sociale (CUCS).
    L’objectif de cette formation ? Lutter contre la malbouffe, l’obésité et le diabète en apprenant à la population à cuisiner de manière équilibrée et hygiénique.
    “Ce sont des gens qui cuisinent très peu. Ils sont fiu. Alors pour beaucoup, ils vont au supermarché acheter du riz tout cuit à 200 F. Moi, je suis là pour leur apprendre qu’avec 100 F, ils peuvent faire manger du riz à toute leur famille et qu’avec un minimum d’ingrédients, ils peuvent cuisiner des bons petits plats équilibrés”, raconte Jean-Pierre Julien, le formateur.
    Petits farcis du fenua, pizzas végétariennes, pot-au-feu de poulet, tarte crumble à la papaye… voilà quelques-unes des recettes que les stagiaires apprendront à cuisiner tout au long de leur formation.
    “Ils sont amenés à faire un peu de mathématiques, car quand je leur donne une recette, elle est généralement pour 6 ou
    8 personnes. Moi, je leur fais calculer la recette pour 40 personnes, car en formation, nous cuisinons en grande quantité pour permettre à chacun de repartir avec un plat à la maison”, précise Jean-Pierre Julien.
    En dehors des recettes, les stagiaires apprennent également à gérer leur budget alimentation, à travers des petits jeux de piste dans les supermarchés du secteur. “On fait du repérage et je leur apprends à ne pas uniquement regarder le prix des étiquettes mais à tenir compte du prix au kilo, à regarder les dates limite de péremption, à ne pas se faire avoir par les promotions”, raconte Jean-Pierre Julien.
    Cela fait 5 ans que la commune de Punaauia, a mis en place cet “atelier cuisine”. Jusqu’à maintenant, la formation ne bénéficie qu’aux habitants des quartiers de Outumaoro, mais la commune espère pouvoir l’étendre aux autres quartiers “prioritaires”, dans les prochaines années. “Comme les gens n’ont pas forcément de moyens de transport pour se déplacer, nous devons faire les formations dans leur quartier. Mais la grosse difficulté consiste à trouver un lieu. On butte pour trouver une cuisine pouvant accueillir 10 personnes, ailleurs qu’au CJA”, confie Jean-Pierre Julien.
    L’“atelier cuisine” prendra fin le 28 novembre. À cette occasion, une petite cérémonie en présence des officiels sera organisée. Au cours de celle-ci, les stagiaires se verront remettre une attestation de stage et un cadeau. Cette formation a déjà permis à plusieurs stagiaires de monter leur petit business : Aujourd’hui, certains d’entre eux se sont lancés dans la vente de plats à emporter ; d’autres ont monté des roulottes…
    En dehors de lutter contre la malbouffe, l’“Atelier cuisine” ouvre également des perspectives d’avenirs non négligeables.

    E.P.

     

    Duc Ynam 2015-10-30 17:02:00
    Mission impossible.....le virus de l'obésité est ancré dans l'organisme et personne ne pourra rien y faire....Même à l'école, les enfants sont quotidiennement exposés à la maladie.....LAXISME DES RESPONSABLES A TOUS LES NIVEAUX...
    lebororo 2015-10-30 12:50:00
    http://www.pbase.com/lebororo/image/161532001
    lebororo 2015-10-30 12:48:00
    Surtout baisser les quantités de bouffe aussi.
    Prendre plus de temps pour "manger" aussi.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete