Putai Taae retire ses fonctions à son premier adjoint

    dimanche 19 mars 2017

    1CT Conseil muncipal Papara 028

    C’est désormais Béatrice Peyrissaguet qui est première adjointe au maire de Papara, en remplacement de Gaston Tunoa, Putai Taae estimant que son adjoint n’avait pas respecté les consignes du Tapura huiraatira pour les prochaines législatives.

    Le conseil municipal de Papara s’est réuni en urgence, hier matin, avec à l’ordre du jour le retrait de fonction du premier adjoint au maire, Gaston Tunoa.

    Selon l’exposé de la convocation, l’urgence réside dans le fait que le maire Putai Taae sera absent dès la semaine prochaine pour un déplacement à l’étranger. Un motif qui n’a pas convaincu le groupe des centristes, qui ne voient pas l’utilité d’une telle procédure.

    Devant leur insistance, le maire de Papara a simplement répondu : “Plus de confiance”. Sans plus.

    La minorité a pris part au débat car elle considère, elle aussi, que le caractère d’urgence n’est pas justifié. Gaston Tunoa a ensuite pris la parole, indiquant que le maire et ses collaborateurs étaient en train de lui faire un procès précisant que, depuis son élection, il a toujours défendu les projets de la commune surtout ceux promis devant la population lors de la campagne électorale en 2015.

    Ce qui a fait réagir le maire, Putai Taae, estimant que son premier adjoint n’avait pas respecté les engagements de son groupe et celui du Tapura huiraatira quand il a accepté d’être suppléant de Tepuaraurii Teriitahi, candidate du maire de Paea, Jacquie Graffe, pour les élections législatives dans la deuxième circonscription. Cette réaction a ensuite fait bondir la minorité qui a expliqué mieux comprendre la situation.

    Le débat s’est ensuite déplacé sur les déchets enfouis dans le quartier de la Carrière avec suspicion de présence d’amiante. Le maire avait ouvertement accusé son premier adjoint et l’un des conseillers en la personne de Jean Ah Sam. Il dit disposer de preuves de ce qu’il avance.

    La tension est montée d’un cran lorsqu’un autre conseiller a menacé de reverser la table de réunion. Un agent de la police municipale qui était à proximité n’a heureusement pas eu besoin d’intervenir, le calme étant revenu.

    Chaises musicales

    Avant même le vote, Gaston Tunoa a rendu son écharpe d’adjoint au maire et n’a pas souhaité participer au scrutin, tout comme les centristes et la minorité. Il a indiqué qu’il restait au centre et qu’il continuerait à défendre les intérêts de la population de Papara en tant que conseiller municipal.

    La directrice générale des services a ensuite expliqué que les adjoints déjà en place allaient monter d’un cran et qu’il n’y avait pas la nécessité de procéder à un vote selon le Code général des collectivités territoriales (CGCT). Ainsi, Béatrice Peyrissaguet devient première adjointe au maire de Papara.

    À ce jeu de chaises musicales, il manquait un neuvième adjoint. Il a donc fallu voter. Deux candidatures étaient en course : Taaroarii Avae, conseiller municipal du groupe Papara to’u fenua de la minorité, et Bernard Roure de la majorité. Dix-huit voix sont allées à Bernard Roure – il devient donc le 9e adjoint –, six à Taaroarii Avae et deux bulletins nuls.

    À la fin de la séance, le maire de Papara a indiqué avoir atteint son objectif et a précisé que la priorité était de faire avancer les projets de la commune avec une majorité soudée.

     

    C.T.

      Edition abonnés
      Le vote

      Une proposition de loi du Pays, susceptible d'être prochainement adoptée, rendra plus accessible la stérilisation des animaux. Et vous, qu’en pensez-vous ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete