Habillage fond de site

Puurai et Bambridge : les pelouses synthétiques à bout de souffle

vendredi 12 octobre 2018

3

 

 

Installées il y a plus d’une décennie à Puurai ainsi qu’à Bambridge, les pelouses synthétiques de ces deux stades sont à bout de souffle. Très utilisées par les sportifs ainsi que les scolaires pour du football et plusieurs autres sports, elles sont irrémédiablement endommagées.

Les communes de Faa’a et de Papeete ont déjà prévu de les remplacer, mais les notes vont s’avérer particulièrement salées. Véritables révolutions lors de leur installation il y a plus d’une décennie de cela au stade Louis-Ganivet à Puurai pour l’une et à Willy-Bambrigde à Tipaerui pour l’autre, les pelouses synthétiques des communes de Faa’a et de Papeete sont dorénavant à bout de souffle. Utilisées du matin au soir, sept jours sur sept, par des milliers de sportifs “qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente”, leurs brins d’herbe en plastique pourtant hautement résistants à l’abrasion ont fini par être arrachés. De sorte qu’il ne reste plus aujourd’hui qu’une mince couche de faux gazon qui s’arrache par endroits, rendant par exemple le stade de Puurai impropre à la tenue des rencontres footballistiques de Ligue 1 cette saison (voir encadré).

En effet, la pratique d’activité sportive de haut niveau serait rendue plus dangereuse en raison de la faible épaisseur qui ne joue plus le rôle d’amortisseur en cas de chute.

Conscientes de l’état de vétusté avancé de ces gazons synthétiques qui se sont usés un peu plus rapidement que prévu en raison de l’intensité d’utilisation, de la chaleur et de l’ensoleillement intense sous nos latitudes, les communes concernées ont pris les devants pour envisager le renouvellement des terrains concernés. Mais les travaux tardent à démarrer en raison des notes élevées qu’il va falloir engager pour disposer de terrains api.

 

Demandes de financement en cours

 

L’étude a été lancée cette année pour la rénovation de la pelouse mais aussi de la piste qui l’entoure, et la mairie cherche également à rénover la salle Maco-Nena par la même occasion”, nous indique à ce sujet Gilles Masson à la Direction administrative et financière (DAF) de la mairie de Papeete. En 2006, l’installation de la pelouse synthétique avait coûté près de 140 millions de francs, mais le tarif sera plus élevé cette fois-ci étant donné qu’un type de revêtement de meilleur qualité devrait être choisi. “Nous ne sommes pas encore prêts, il faudra attendre fin 2019 ou 2020 pour que les travaux démarrent”, ajoute pour sa part Mata Ganahoa, directrice du service Jeunesse et Sports de la capitale. la mairie de Papeete a adressé des demandes de financements à diverses entités telles que la DDC (délégation au développement des communes), le FIP (fond intercommunal de péréquation) ainsi qu’au CUCS (contrat urbain de cohésion sociale).

 

420 millions de francs de travaux à Puurai

 

De son côté, la commune de Faa’a est confrontée aux mêmes difficultés pour le renouvellement de la pelouse synthétique du stade de Puurai qui date elle de 2007. “La commune devrait financer environ 25 % du montant total, le pays 40 % et l’État 35 %. Mais nous sommes en attente de l’accord écrit de l’État et du Pays pour la construction”, explique Léon Tefau, cadre de l’AS Tefana en charge du dossier de modernisation du complexe sportif de Puurai. “Le début des travaux est estimé pour le mois de juillet 2019, puis il faudra compter au moins six mois de construction. Les travaux débuteront par le terrain annexe pour que les utilisateurs puissent toujours pratiquer leur sport”, ajoute-t-on du côté de Faa’a.

Au total, c’est un budget de 420 millions de francs que la commune entend injecter dans ces nouveaux équipements, avec une pelouse d’un genre nouveau conforme à la norme de la très exigeante Fédération internationale de football (Fifa).

Reste maintenant à souhaiter que les utilisateurs de ces terrains de plus en plus endommagés ne se blessent pas trop fréquemment sur ces surfaces désormais aussi dures que de la terre ferme, en attendant qu’un gazon bien épais ne puisse repousser.

Jean-Marc Monnier

 

1

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete