Quand le vol de fleurs endeuille davantage

    lundi 10 août 2015

    Un vol de fleurs  peut tourner au tragique. Comme pour la famille Lequerré-Adams, qui a dû faire ses derniers adieux à Hélène, le mardi 28 juillet, au cimetière de l’Uranie. Déjà frappés de douleur par cette perte, ses proches ont vécu “l’inimaginable”.
    “On a quitté le cimetière à sa fermeture, à 17 h 30, le jour de son enterrement”, raconte une de ses petites-filles. “Le lendemain, à 9 h 30, lorsqu’on est revenu, toutes les fleurs avaient été volées, sauf les ‘opuhi et les anthuriums. On l’a mal vécu, d’autant que le caveau de ma grand-mère n’était pas refermé. Il fallait attendre la venue du marbrier pour le faire, donc la tombe est restée ouverte. Les fossoyeurs avaient juste posé une plaque dessus. On ne pense pas que les voleurs aient touché à la plaque, mais ils auraient très bien pu.”
    Très choquée, la famille porte plainte le jour même auprès de la DSP.  “Celui qui a pris notre plainte nous a dit qu’on n’était pas les premiers”, poursuit la petite-fille. Il y a d’autres personnes qui avaient porté plainte. Mais là, vu que la tombe était ouverte, ils ont enregistré notre plainte comme violation de sépulture, pas simplement pour vol de fleurs.”

    Une pratique courante

    Du côté de la police municipale de Papeete, les muto’i confirment que c’est une pratique courante. Ils notent même une recrudescence des vols de fleurs en période de Toussaint. Et un vol, même de fleurs, reste un vol. Il constitue donc une infraction.
    “Lorsqu’un vol de fleurs sur une tombe nous est signalé, soit par les gardiens des cimetières, soit par la famille, nous dépêchons une patrouille sur place”, explique un muto’i.
    “Si on n’attrape pas les voleurs, on fait juste un constat. Mais si on arrive à les avoir, l’affaire passe dans le circuit judiciaire, qui déterminera la sanction.”
    Les muto’i de Papeete n’ont toutefois pas le souvenir qu’un tel cas se soit déjà produit.
    Dans un communiqué envoyé à notre rédaction, la famille Lequerré-Adams s’interroge.
    “Ne faut-il pas avoir perdu tout repère, tout sens moral, tout respect de l’autre, toute dignité, pour oser profaner une tombe en volant les fleurs qui s’y trouvaient ? Et cela le jour suivant un décès ? Celles-ci étaient les derniers symboles de l’amour que nous portions à la défunte.”

    V.H.

     

    paumotu 2015-08-10 23:35:00
    C'est très courant maintenant sa à Tahiti , à une époque on respectais énormément les tombeaux , maintenant c'est le monde à l'envers..Une fois mon papa à surpris une mamie qui est en train de voler des fleurs sur les cimetières pour vendre aux marcher....Ou sinon des jeunes qui va picoler avec leurs musique à fond et agresse les familles qui veille leurs proches sur les cimetières et laisse leurs déchets derrière eux , si vous voulez des exemple ..va du côté de papara (cimetière derrière la mairie)...Et personne ne ce préoccupe ,même pas les muto'i et la mairie
    A parau te parau mau 2015-08-10 19:36:00
    En relevant ceci : "Les muto’i de Papeete n’ont toutefois pas le souvenir qu’un tel cas se soit déjà produit ", ça laisse à croire que toutes les plaintes déposées sont tombées dans la corbeille, car c'est bien une pratique courante, et je l'ai moi-même vécu cela!
    lebororo 2015-08-10 13:07:00
    Quelle honte pour faire du "fric"...
    teriimatha 2015-08-10 12:34:00
    Hélas, pour l'avoir aussi constaté le lendemain de l'inhumation de ma sœur chérie l'an dernier, de sales personnes au fenua n'ont aucun respect des autres et surtout du malheur de la famille. Puissent ces gens subir le malheur qu'ils infligent au autres
    Zorro 2015-08-10 12:30:00
    Le respect, la morale, l'honneur que des valeurs tombees dans l'oubli. Mais que peut il bien leur passer par la tete a ces personnes qui osent faire cela. A vomir
    SIRe 2015-08-10 11:20:00
    En plus des camera dans le centre ville pour la circulation, une petite camera dans le cimetière et nous verrons si les pouvoir publics osent punir ces voleuses de mémoires (car au demeurant, les femmes aiment plus les fleurs que les hommes).
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete