Quatorze morts dans le pire accident d’autocar en Espagne depuis 2001

dimanche 9 novembre 2014

Quatorze habitants d’une même petite ville sont morts au cours de la nuit de samedi à dimanche dans le sud-est de l’Espagne dans le pire accident d’autocar survenu en Espagne depuis 2001, ont annoncé les autorités qui soupçonnent un excès de vitesse. 
Tous originaires de Bullas (12.000 habitants), dans la région de Murcie (sud-est), les passagers rentraient chez eux lorsque leur car a fait une chute de plusieurs mètres sur un des côtés de la route peu avant minuit samedi, alors qu’ils n’étaient plus qu’à une cinquantaine de kilomètres de leur destination.
Dix ont péri sur le lieu de l’accident, à quelque 345 km de Madrid, tandis que quatre autres sont morts dans les divers hôpitaux où ils avaient été transportés d’urgence, selon le gouvernement régional qui dénombrait en outre 28 blessés en début d’après-midi dimanche, dont dix dans un état grave.
Les passagers revenaient de Madrid où ils s’étaient rendus pour participer à une cérémonie religieuse d’hommage à Sainte Maravillas, qui s’est éteinte il y a quarante ans, le 11 décembre 1974, dans un couvent proche de la capitale, selon les médias espagnols. Le prêtre de Bullas figurerait parmi les victimes. Un deuxième autocar, qui transportait la moitié du groupe, est arrivé à destination sans incidents. 
Le conducteur de l’autocar « a été mis en examen pour homicides, pour blessures et pour imprudence », a annoncé le préfet de Murcie, Joaquin Bascuñana, précisant que la cause de cet accident semblait être « un excès de vitesse ». Un problème de freinage était d’autre part mentionné par les médias espagnols, qui citaient des témoignages de passagers affirmant que le conducteur avait crié peu avant l’accident que ses freins ne répondaient plus.
Les tests d’alcoolémie et d’usage de drogue pratiqués sur le chauffeur et son équipier ont été négatifs, a précisé le préfet.
« Il semble que toute la partie arrière du car a été écrasée », a déclaré la responsable régionale de la Santé, Catalina Lorenzo, en conférence de presse. 
Près de la carcasse du véhicule, des passagers en larmes et les blessés étaient secourus par des dizaines de professionnels qui s’affairaient autour de corps recouverts de couvertures de survie, sur les premières images tournées dans la nuit. Plus de 200 secouristes, pompiers, membres du personnel de santé et des forces de l’ordre ont participé aux secours, selon le gouvernement régional.
Des funérailles devraient être organisées lundi à Bullas, a indiqué aux médias son maire, Pedro Chico. « Les psychologues nous aident », a-t-il ajouté, témoignant de la douleur qui s’est emparée de la ville, certains habitants ayant perdu plusieurs membres de leur famille.
La région de Murcie a décrété trois jours de deuil à partir de dimanche.
C’est le pire accident d’autocar survenu en Espagne, où ce mode de locomotion est très répandu, depuis novembre 2001, lorsque 19 retraités avaient perdu la vie dans le sud-ouest de l’Espagne, dans la région de Huelva. Le 6 juillet 2000, 28 personnes, en majorité des adolescents, étaient mortes dans un autre accident sur une route de Soria, dans le nord.

AFP

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete