Habillage fond de site

Quatorze prétendants pour la deuxième promotion de Prism

mercredi 17 janvier 2018

prism

Quatorze porteurs de projet souhaitent intégrer Prism, l’incubateur de la chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers, mais seulement six ou sept seront retenus. (© Jean-Luc Massinon)


Quatorze candidats pour la 2e promotion de Prism, l’incubateur de la CCISM, sont en formation. Six projets seront retenus à l’issue d’une présentation devant un jury, vendredi. Les sélectionnés bénéficieront d’un accompagnement d’un an de coaching, de formations et de conseils.

Ils ont des projets, des concepts et parfois même des produits à vendre, mais ils savent qu’ils ne pourront pas démarrer seuls leur entreprise, alors ils veulent entrer dans l’incubateur de la chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers (CCISM), intitulé Prism. Cette année, quatorze porteurs de projet prétendent à intégrer la deuxième promotion.

Hier, à la CCISM, ils ont suivi une mise en condition avant de passer devant le jury, vendredi. C’est le responsable de Prism qui mène cette préparation.

Julien De Sousa explique : “On va travailler sur leur projet, leur concept. Le but est de bien comprendre qui ils sont, leurs compétences, pourquoi ils ont voulu se lancer sur cette création de projet. C’est un travail d’introspection qui va permettre de définir ce qu’ils veulent apporter, ce qui fait qu’on a envie d’utiliser leur solution plutôt qu’une autre et le caractère innovant.”

Reste que les candidats ne sont pas tous au même niveau. Certains travaillent sur leur projet depuis plus d’un an, ont des magasins ou ont déjà testé des choses, mais d’autres n’ont que des idées sur un papier.

Sur quatorze projets, seuls six (voire sept) seront sélectionnés et pourront bénéficier d’un accompagnement d’un an par Prism, dont neuf mois intensifs avec du coaching, des formations, des apports opérations et de stratégie, des conseils de “mentor”

Prism est là pour créer une émulation et mutualiser les ressources au sein d’un collectif. L’objectif est de permettre aux porteurs de projet de lancer leur activité en un an, que leur prototype se soit transformé en produit, qu’ils puissent attaquer le marché, vendre, trouver des utilisateurs et faire parler d’eux.

 

J.-L.M.

 

kohu prism tahara robes prism

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete