Quatre ans ferme pour les agresseurs de papy Gilles

    jeudi 7 juillet 2016

    La victime, Gilles (ici aux côté de son avocat Me Céran-Jérusalémy), était présente au procès de ses deux agresseurs.

    La victime, Gilles (ici aux côté de son avocat Me Céran-Jérusalémy), était présente au procès de ses deux agresseurs.

    Les deux hommes de 26 et 27 ans qui ont violemment agressé un papy prénommé Gilles, dimanche dernier au niveau de la base marine à Papeete, pour lui dérober 3500 francs, ont été condamnés, ce jeudi, à quatre ans de prison ferme.

    Les deux prévenus, Warren et Sandy, ont présenté leurs excuses à la victime, présente à l’audience. Des regrets dont magistrats et avocat ont douté de la sincérité. « Le coup que je lui ai porté n’était pas pour le mettre KO mais pour que mon ami puisse prendre l’argent. Mais ce n’était pas bien quand même », a notamment déclaré le premier, cherchant à minimiser la gravité de son geste. Pourtant selon le témoin Japonais qui avait pris des photos de l’agression, l’un des deux hommes n’avait pas hésité à « marcher sur le visage » du vieil homme.

    Celui-ci a d’ailleurs du être opéré d’un œil et s’est vu délivrer 10 jours d’incapacité temporaire de travail par un médecin. « C’est inacceptable, ils auraient pu lui crever un œil, le tuer. Il y a eu Papy Fat, monsieur Ley, deux papys décédés. En juin, déjà, deux jeunes avaient agressé un papy qui circulait en chaise roulante (…) la ville de Papeete n’est plus sûre », s’est indigné dans sa plaidoirie l’avocat de Gilles, Me Céran-Jérusalémy. Plus de détails dans notre édition de demain.

    J-B.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete