Quatre ans ferme pour la mère, bourreau de sa fille handicapée

    mercredi 14 septembre 2016

    handicapée

    Pour avoir fait subir des sévices à sa fille handicapée, la mère a été condamnée, hier, à quatre ans de prison ferme à Nuutania. (Photo : archives LDT)

     

    La victime retrouvée errant dans la rue en juillet 2012

     

    Une mère de famille, reconnue coupable d’avoir infligé de terribles sévices à sa fille handicapée, a été condamnée, hier par le tribunal correctionnel, à quatre années de prison ferme.

     

    Une peine en deçà des réquisitions du parquet qui, le mois dernier, lors du procès, réclamait sept ans de détention assorti d’un mandat de dépôt immédiat à Nuutania. En juillet 2012, la victime, 21 ans, était découverte errant en bord de route à Faa’a, couverte de plaies, de pansements sales et le corps décharné.Elle ne pesait pas plus que 33 kilos pour 1,65 m. Un état physique tel que son pronostic vital était engagé au moment où les secours l’ont prise en charge.

    Durant près de cinq ans, la jeune femme, qui souffre d’un sévère retard mental, a, en effet, subi violences, brimades et privation de nourriture au sein du foyer familial. “Je ne l’ai pas considérée comme un animal, j’ai fait de mon mieux. Je l’ai privée de nourriture, mais pas tous les jours”, s’était maladroitement défendue la mère lors de son procès.

    Le beau-père de la victime, qui avait assuré n’avoir “rien vu, ni entendu”, a, quant à lui, été condamné à deux ans de prison avec sursis pour “non-assistance à personne en péril”. Une nouvelle audience se tiendra prochainement, cette fois sur le plan civil, pour déterminer les dommages et intérêts qu’ils devront verser à leur jeune victime.

     

    J.-B.C.

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete