Quatre familles relogées sur un terrain communal

    vendredi 10 février 2017

    Papara quatre famille relogées terrain communal

    Expulsées, quatre familles ont été relogées sur un terrain communal, mais n’ont pas d’électricité. (© Charles Taataroa)


    Quatre familles occupent un terrain communal situé derrière les bâtiments de la société Newrest, PK 35,200, côté montagne. La commune leur a accordé un bail de 3 ans renouvelable, en attendant d’acquérir un logement social. Mais l’inquiétude règne au sein de ces familles, qui n’ont aucune visibilité sur l’avenir.

    Quatre familles vivaient depuis plus de 30 ans sur un terrain appartenant à un particulier dans le secteur de la carrière PK 39,200, côté montagne, quartier François.
    Le propriétaire du terrain a souhaité récupérer ses terres. Devant le refus de ses locataires de lui rendre le foncier, il a engagé une procédure d’expulsion et a obtenu gain de cause.
    En mai dernier, les familles, qui n’avaient pas trouvé d’autre endroit où se loger, se sont retrouvées à la rue.

    La commune, avisée de leur situation, est intervenue et c’est le maire en personne qui a pris le dossier en main. Il leur a proposé de s’installer sur un terrain communal, situé dans le quartier Vaitiare, au PK 35,200, côté montagne.

     

    Bail renouvelable sur trois ans

     

    Ces familles ont même obtenu un bail de location de trois ans renouvelable, selon le maire Putai Taae que nous avons rencontré hier.
    “Le bail est renouvelable, mais l’objectif est de permettre à ces familles d’accéder à un logement social.”
    Putai Taae a indiqué que le Pays prévoyait de construire un lotissement avec 50 logements, à Atimaono. Elles devraient être prioritaires sur ces logements, dont on ne sait pas encore quand ils sortiront de terre.

    Aujourd’hui, bien qu’elles aient pu retrouver une vie normale, l’inquiétude demeure parce qu’elles n’ont aucune visibilité sur l’avenir.
    “Si dans trois ans, notre contrat n’est pas renouvelé pour X raisons, nous n’avons pas d’autres moyens que de se retrouver à la rue, explique Frida Taiore, la doyenne. Maintenant, le maire nous a assuré qu’il sera renouvelé. On verra bien.”

    Ces familles ne sont pas originaires de Papara. Elles viendraient, selon Frida, de Papeete. Il y a une trentaine d’années, elles souhaitaient s’éloigner de la capitale, puis s’étaient installées sur un terrain à louer à Papara. Et depuis, elles se sont agrandies.
    Aujourd’hui, elles occupent un terrain communal, un groupe électrogène leur fournit l’électricité, mais elles bénéficient de l’eau courante, et ce, grâce à la commune.

     

    C.T.

        Edition abonnés
        Le vote

        Selon vous, que faudrait-il faire pour améliorer les transports en commun ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete