Queensland : « il s’agit de sauver des vies »

lundi 27 octobre 2014

L’Australie utilise des filets et des appâts montés sur des crochets pour empêcher les requins de s’approcher des plages depuis 1962. Parmi eux, des spécimens de deux espèces protégées : des grands requins blancs et des requins-taureaux. Une politique à laquelle s’opposent de nombreuses associations de protection de l’environnement, comme la société australienne de conservation des espèces marines. Darren Kindley-Sides, son porte-parole : « Les requins jouent un rôle crucial dans l’écosystème, ce sont ces prédateurs qui régulent l’écosystème. Il y a beaucoup d’exemples dans le monde de zones où les requins ont été décimés par la pêche, et conséquence: les ressources halieutiques ont diminué. »
Mais pour les autorités du Queensland, la vie d’un requin ne fait pas le poids face à la vie d’un homme. Neuf Australiens sont morts attaqués par des requins sur la côte est et la côte ouest depuis septembre 2011, mais aucun dans le Queensland. Le département de la Pêche estime que l’abattage préventif est efficace, car il y a eu une seule attaque dans le Queensland depuis 1962. Jeff Krause, le porte-parole du Département de la Pêche du Queensland : « Il s’agit de sauver des vies. C’est notre priorité et le gouvernement du Queensland a l’intention de continuer ce programme. » 
Les défenseurs des requins affirment qu’il n’y a aucune preuve de l’efficacité de l’abattage dans la prévention des attaques. Ils dénoncent également les conséquences sur les autres espèces. L’an dernier, une centaine de dauphins, tortues et dugongs sont morts dans les filets destinés aux requins. Le Département de la Pêche du Queensland affirme qu’il fait son maximum pour éviter de tuer d’autres espèces. Jeff Krause : « Nous avons installé des signaux sonores sur les filets pour tenir à distance les dauphins et les baleines. Et nous avons une équipe specialisée qui patrouille pour libérer les animaux pris dans les filets, de Gold Coast jusqu’à Mackay, plus au nord. Ce sont des volontaires, et ils sont entraînés à dégager de ces filets les tortues, baleines, dauphins, etc. »
Les filets sont vérifiés tous les deux jours. L’année dernière, 100% des baleines et 93% des tortues ont pu être libérées sans être blessées.
L’Australie occidentale a décidé d’abandonner le programme d’abattage préventif des requins, avant tout à cause de la pression populaire. Au début de l’année, il y a eu de nombreuses manifestations contre l’abattage dans cet état.
 
Radio Australia

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete