Quel avenir pour l’hôpital de Taravao ?

samedi 1 août 2015

Jeudi, en fin d’après-midi, Patrick Howell, ministre de la Santé, Xavier Malatre, directeur de la Santé par intérim, Marie-Pierre Tefaafana, surveillante générale et responsable de l’hôpital de Taravao, accompagnés d’un médecin inspecteur, se sont réunis à la mairie de Taravao à la demande des élus de Taiarapu-Est et de Taiarapu-Ouest, ainsi que des communes limitrophes.

Le ministre a d’emblée tenu à préciser que cette réunion de concertation faisait suite “à un questionnement de la part de la population” quant à l’état de santé de l’établissement hospitalier de la Presqu’île, consécutif à la grève du mois d’avril et à la démission de plusieurs médecins.

 

Schéma territorial d’organisation sanitaire

 

En vue de présenter un nouveau schéma territorial d’organisation sanitaire à l’assemblée de la Polynésie d’ici la fin de l’année, lequel n’a pas été repensé depuis 2008, le ministre s’est donc employé à expliquer les difficultés auxquelles est confronté l’établissement, sans manquer de proposer une série de solutions envisagées dans le but d’y remédier.

En premier lieu, il a notamment évoqué sa volonté de “mettre l’hôpital de Taravao sous l’autorité de l’hôpital de Taaone”, une harmonisation des statuts qui permettrait de résoudre la question des ressources humaines et de la grille salariale, tout en renforçant l’attractivité de l’établissement, qui peine actuellement à recruter.

S’agissant de la problématique des transports, la mise en place d’un système conventionnel de relais en collaboration avec les pompiers des districts voisins est actuellement en pourparlers, tandis que l’hypothèse d’un transfert par hélicoptère refait surface. “Aujourd’hui, c’est du concret, puisque le CHPF est prêt”, souligne Marie-Pierre Tefaafana.

Si cette option est effectivement retenue, reste à trouver l’emplacement idéal de l’héliport, qui devra être situé à 500 mètres maximum de l’hôpital. “Nous sommes à la recherche de solutions pérennes”, précise le ministre.

Dans l’immédiat, il a tenu à rappeler aux représentants de la population que l’hôpital de Taravao ne bénéficiait pas des services cumulés de médecine, de chirurgie et d’obstétrique. À ce titre, la Presqu’île dispose donc d’un “service d’accueil des urgences”. “On n’aura jamais les moyens de faire un service des urgences à proprement parler pour un bassin de 40 000 habitants”, précise le ministre, avant de confirmer que l’accueil des patients sera maintenu 24h/24 à Taravao, comptant sur le soutien des médecins volontaires, de la Presqu’île et plus largement de la Polynésie, avec la possibilité de leur faire suivre une formation complémentaire.

 

Restaurer la confiance

 

Marie-Pierre Tefaafana a tenu à ajouter que l’activité et les effectifs étaient stables, et que deux projets de longue date, à savoir la rénovation du réfectoire et de la cuisine, ainsi que l’expansion du service de médecine, devraient être amenés à se concrétiser d’ici la fin de l’année.

La communication est rétablie”, a-t-elle par ailleurs assuré, soucieuse de la sécurité et de la qualité des soins dispensés, au même titre que le médecin inspecteur en présence. À l’issue de cet exposé, la parole a été laissée aux élus locaux, afin de leur permettre de donner leur avis sur la situation actuelle et les perspectives d’évolution évoquées.

Certains, exemples à l’appui, s’interrogent sur les conditions de prise en charge, notamment à court terme, quand d’autres rappellent le rôle du service public dans le cadre de l’égalité des soins. “Je suis là pour remonter le moral des troupes”, avait précisé le ministre lors de son discours préalable, résolu à prendre le dossier de réorganisation sanitaire “à bras le corps”, en comptant sur le soutien et la confiance des représentants de la population, nombreux à avoir fait le déplacement dans le cadre de ce sujet hautement sensible et dans l’attente d’une amélioration concrète de la situation depuis plusieurs années.

 

A-C.B.

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete