Les questions marquisiennes au cœur du conseil des ministres

    mardi 18 octobre 2016

    gouvernement marquise

    Pourtant conviés, aucun des maires de l’archipel n’a fait le déplacement à Nuku Hiva à l’occasion de la venue du gouvernement ; une aubaine pour le maire de l’île, Benoît Kautai, qui compte bien profiter de l’occasion pour exposer les besoins propres à sa population en matière de développement économique et social. (© M Edragas/LDT)

     

    Le déplacement du président du Pays, des ministres et des représentants de l’assemblée de Polynésie se poursuit aux Marquises. Entre rencontres, inaugurations et séances de travail, aujourd’hui a lieu un conseil des ministres délocalisé où certains projets de la Codim (Communauté de communes des îles Marquises) seront étudiés.

    L’occasion pour le maire de Nuku Hiva Benoît Kautai, de défendre les projets chers à son île, concernant le tourisme, les logements sociaux, ou encore, le secteur primaire.

     

    Le déplacement dans les Marquises Sud de la délégation gouvernementale menée par le président du Pays Édouard Fritch, a débuté à Nuku Hiva le week-end dernier pour s’achever jeudi matin.
    L’occasion pour le maire de la capitale administrative de l’archipel, qui accueillait la délégation, de faire part de ses besoins en matière de développement touristique, d’infrastructures sociales ou encore, de mise en valeur du secteur primaire.
    “En effet, c’est une chance pour nous élus marquisiens que de pouvoir recevoir le gouvernement dans notre archipel”, a indiqué le maire de Nuku Hiva Benoît Kautai. “Pour ma part c’est avant tout l’opportunité d’expliquer concrètement les projets qui tiennent à cœur au conseil municipal de l’île et par conséquent, à la population.”
    “Il y a notamment trois projets qu’il me semble urgent de développer et pour lesquels nous avons besoin du soutien financier du Pays. D’abord, il y a l’aménagement et la sécurisation du front de mer et du petit quai de Taiohae car ils constituent les lieux de débarquement de l’essentiel de nos touristes, c’est-à-dire la porte d’entrée maritime de la commune de Nuku Hiva et même de la Polynésie française. Il faut savoir que nous accueillons chaque année près de 600 voiliers auxquels il faut ajouter une vingtaine de paquebots de croisière, puis les 17 voyages du cargo mixte Aranui, le tout représentant plus de 20 000 touristes par an qui débarquent au quai et sur le front de mer de Taiohae.”
    “D’autre part, la création de logements sociaux reste une priorité pour l’île, puis nous avons des projets dans le domaine du secteur primaire tant au niveau de la pêche que de l’agriculture et notamment l’accompagnement des petites usines de transformation de produits ou encore le développement de la culture de la vanille et des agrumes.”

    Pêche fraîche : copie à revoir

    Ce matin, le président du gouvernement Édouard Fritch et l’ensemble de ses ministres sont réunis à Taiohae pour un conseil exceptionnellement délocalisé.
    Les préoccupations économiques et sociales relatives à Nuku Hiva soulevées par Benoit Kautai seront au cœur des discussions. Cependant, il faudra attendre plusieurs mois avant de savoir si l’aide du gouvernement sera à la hauteur des attentes de la population et de son maire.
    Les principaux projets initiés par la Codim (communauté de communes des îles Marquises) et qui concernent essentiellement la partie sud de l’archipel (Hiva oa et Tahuata notamment), à savoir  le projet de développement de la pêche fraîche et celui de l’exportation de produits agricoles bio déshydratés doivent également être évoqués lors du conseil des ministres.
    Précisons que le maire de Tahuata et président de la Codim, Felix Barsinas, qui n’a pas fait le déplacement à Nuku Hiva pour y rencontrer le gouvernement, n’a  pour l’heure, pas répondu à la demande du ministre de la Relance économique Teva Rohfritsch, de revoir la copie de la Codim relative au dossier de la pêche fraîche et notamment de sa viabilité.
    Cet après-midi, la délégation conduite par Édouard Fritch embarquera à bord du cargo mixte Aranui afin de se rendre à Ua Pou où elle devrait visiter le centre artisanal, le centre médical et le centre d’enfouissement technique, avant de rencontrer la population de l’île à l’occasion d’une réunion publique qui aura lieu ce soir, dans le village de Hakahau.

    De notre correspondante Marie Edragas

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete