Habillage fond de site

Quinze éco-sentinelles veilleront sur Moorea

vendredi 21 juillet 2017

ecosentinelle

Le groupe d’éco-sentinelles était à Moorea hier pour travailler sur l’élément marin. (© Jeannot Rey/LDT)


La formation “Hei Mata’ara” se tient à Tahiti et Moorea du 18 au 22 juillet. Elle est organisée par la Fédération des associations de protection de l’environnement et regroupe quinze éco-sentinelles venues spécialement des Australes.

La Fédération des associations de protection de l’environnement (Fape.) “Te Ora Naho” représente la société civile environnementale en Polynésie française. En plus de son rôle fédérateur, soit 21 associations qui regroupent près de 850 adhérents au travers des cinq archipels, Te Ora Naho axe ses actions sur l’éducation à la protection de l’environnement.

L’une d’elles consiste à former une quinzaine d’éco-sentinelles. Il s’agit d’un référent bénévole qui aura la charge de veiller à la protection de l’environnement et de mettre en œuvre des projets environnementaux dans son île.

La première édition de cette formation a débuté mardi à Tahiti (Motu Uta et Parc Paofai et ferme permacole de Tipapa) et s’est poursuivie à Moorea hier.

“La formation éco-sentinelle Hei Mata’ara a pour but de fournir les connaissances et outils de base sur le développement durable à quiconque souhaiterait s’investir dans la protection de l’environnement au niveau local”, explique Pauline Sillinger, chef de projet.

“Elle est entièrement adaptée aux spécificités de la Polynésie ainsi qu’à celles de l’archipel d’origine des éco-sentinelles.”

Cette formation se veut orientée vers la recherche de solutions plutôt que vers l’énumération des problèmes qui touchent l’environnement.

Bien que dense en information, le succès de cette formation se base sur le juste milieu entre la théorie et la pratique sur le terrain.

Elle est dispensée par les associations membres de la Fédération Te Ora Naho (Te Mana o Te Moana, Te Pu ‘Atiti’a, Pew Polynésie) ainsi que plusieurs institutions de référence dans le développement durable en Polynésie française tels que Fenua Ma, Polynésienne des Eaux, Ademe, Vaihuti Fresh.

Une occasion pour les éco-sentinelles de se renseigner sur de nombreuses thématiques et de tisser des liens avec les acteurs majeurs de la société civile environnementale en Polynésie française.

La formation éco-sentinelle est la première des trois étapes qui constituent le projet éco-sentinelle : la seconde étape se focalisera sur les échanges inter-îles et la troisième sur l’autonomie d’action des éco-sentinelles dans leur milieu respectif. Depuis le début de l’année 2017, Te Ora Naho a initié un réseau pilote d’éco-sentinelles aux Australes, quinze éco-sentinelles ont été recrutées et ont reçu une formation de base sur le développement durable.

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

éco sentienelle

3
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete