Rachat du Four Seasons par une firme basée à Hong Kong

    lundi 3 avril 2017

    FOUR SEASONS

    L’autorité polynésienne de la concurrence a rendu un avis favorable concernant le rachat du Four Seasons de Bora Bora par la société Swansea King Limited. (© archives LDT)

    Vendredi dernier, l’autorité polynésienne de la concurrence a rendu son avis concernant le rachat du Four Seasons par la société Swansea King Limited, entreprise enregistrée aux îles Vierges dont le siège est à Hong Kong.

    Cette société, détenue à 100 % par la société Milton Shine Limited, qui est elle-même détenue par deux organismes : 20 % pour la société Premier Dynamic Enterprises Limited (basée à Hong Kong  et détenue par le fonds d’investissement Gaw hospitality) et 80 % par Film Walker Limited, là encore enregistrée aux îles Vierges et dont aucun actionnaire ne possède la majorité des parts.

    La vente se ferait auprès de la Société d’investissement de Polynesie (SIP), société propriétaire  du Four Seasons de Bora Bora, dont Thierry Barbion possède 50 % des parts. Les autres 50 % sont détenus par Alatau Hospitality Limited.

    Le complexe de Bora Bora est composé de cent bungalows, de sept villas et de trois restaurants. Malgré cette prise en main de l’actionnariat par la holding de Hong Kong, la gestion du complexe hôtelier resterait sous contrôle du groupe Four Seasons Hotels.

    Pour cette proposition d’acquisition, l’autorité polynésienne de la concurrence s’est penchée sur le business plan apporté par la nouvelle compagnie, sur les éventuelles prises de participations dans d’autres groupes hôteliers de la firme de Hong Kong et sur la conservation du plan de gestion de l’hôtel pour les dix prochaines années.

    “L’opération n’entraîne aucun chevauchement d’activité entre les parties, le fonds d’investissement Gaw Hospitality n’étant pas présent sur les marchés de l’hôtellerie en Polynésie française. L’opération n’est donc pas susceptible de poser des problèmes de concurrence. Au contraire, le rachat de l’hôtel cible par Gaw Hospitality permet à un nouvel acteur d’entrer sur le marché”, constate l’autorité polynésienne de la concurrence dans l’avis remis vendredi dernier. “En l’état, l’opération n’est donc pas susceptible de porter atteinte à la concurrence par le biais d’effets horizontaux.”

     

    B.P.

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete