Rachida Dati épinglée pour des dépenses indues quand elle était garde des Sceaux

jeudi 14 mai 2015

L’ancienne ministre de la Justice Rachida Dati a été épinglée récemment par une décision de la Cour des comptes pour près de 9 000 euros de dépenses indues, notamment de vêtements, et 180 000 euros de dépenses de communication lorsqu’elle était au ministère, rapporte mercredi l’hebdomadaire Le Point
Dans une décision publiée le 22 janvier et consultable sur son site internet, la Cour des comptes a refusé au total pour près de 190 000 euros de dépenses pour la période allant de 2007 à 2010.
Sur les 9 000 euros de dépenses, une partie des sommes ont servi à acheter des foulards Hermès, selon Le Point. La décision fait état notamment de « factures d’achat de vêtements de luxe, de consommation de boissons ou de repas, d’achats de pâtisserie, de journaux, de produits de pharmacie », mentionné sous un bordereau « frais de réception et de représentation ».
Les 180 000 autres euros ont servi à des dépenses de communication dans le cadre de contrats passés avec la société GiacomettiPéron. Cette société est impliquée dans une enquête du pôle financier sur les dépenses de sondages et de communication sous le gouvernement Fillon. Pierre Giacometti est un conseiller proche de Nicolas Sarkozy. 
La maire du VIIe arrondissement a réfuté entièrement cette décision. 
« Le ministère de la Justice ne m’a jamais financé de dépenses personnelles ou acheté un quelconque vêtement. Je ne vivais pas au ministère et mes dépenses étaient financées sur mes deniers personnels », a affirmé Mme Dati, interrogée par l’AFP. « La Cour des comptes ne m’a jamais mise en cause ni à titre personnel, ni à titre professionnel », a-t-elle ajouté.
L’ensemble de ces sommes, validées par le comptable public du ministère, devront être remboursées par ce dernier, comme le prescrit la loi. 

AFP

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete