Raiatea : des vacances sans télé, ni tablette, ni portable, ni argent

vendredi 10 avril 2015

Le lycée professionnel protestant Tuteao a Vaiho a pris un coup de jeune durant les deux semaines de vacances scolaires, le camp organisé par l’association des UCJG de la paroisse de Apooiti, a regroupé des garçons et des filles âgés de 6 à 17 ans.
“Notre camp ado rassemble 140 enfants de tous les districts de Raiatea”, explique Fabien Atiu, directeur du camp ados. “Nous formons une grande famille. Pour encadrer autant de jeunes, notre équipe est composée de six animateurs, de six
aides animateurs, de trois autres personnes chargées de l’entretien et de la propreté.”
Les enfants de cette grande famille turbulente ont passé quatorze jours de détente, démunis de ce qui fait leur quotidien. “Nous n’avons pas de télévision, les téléphones portables et tablettes sont interdits, ils ne possèdent pas d’argent, et il faut respecter les horaires de lever, de repas, et de coucher. On reste regroupés dans le cadre d’un camp qui occupe un établissement scolaire”, poursuit Fabien Atiu. “Tout le monde se conforme à une discipline. Ce premier regroupement ados de l’année des UCJG de Apooiti a choisi pour thème, le respect qui englobe tous les actes de la vie.”

“On ne voit pas le temps passer”

Le programme de chaque journée occupe les participants sur des activités sportives, comme l’ascension du mont Tapioi, la pratique des sports traditionnels, le tour de l’île de Raiatea, une sortie sur le motu Ofetaro. “Les enfants ne s’ennuient pas”, expliquent les animateurs. “La vie en groupe impose des règles, de 6 heures du matin au réveil à 22 heures au coucher, on ne voit pas le temps passer. L’animation des groupes passe par le chant et la participation aux exercices.”
Un regroupement d’adolescents sur une si longue durée se prépare dans les détails. Les matahiapo de la paroisse de Apooiti ont en charge la confection des repas. Le jardinier du lycée, chargé de la propreté, n’a pas pris de congés. Deux mères de famille, Laken et Vaihere, se sont dévouées pour le lavage des shorts et autres tricots des pensionnaires. Tous les matins, elles ont plus de 100 kilos de linge sale à rendre propre à la fin de la journée.
Le camp ados se clôture avec un grand repas qui rassemblera les 140 enfants et leurs parents. Il se peut que ces derniers les retrouvent fort changés.

De notre correspondant Jean-Pierre Besse

 

Elisé l unyangu 2015-12-22 07:12:00
Commentaire *vraiment ça fait la joie de vivre en community
lebororo 2015-04-10 16:40:00
super positif pour la jeunesse et leurs parents... ♥
BRAVO
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete