Raiatea – Heiva des fa’a’apu de Tumaraa

    lundi 11 juillet 2016

    Le concours agricole de la côte ouest de Raiatea est une chose sérieuse. On vérifie tout avant de peser, et les secrétaires notent  le poids de chaque variété de légumes, fruits et produits vivriers présentés. (Photo : Jean-Pierre Besse/LDT)

    Le concours agricole de la côte ouest de Raiatea est une chose sérieuse. On vérifie tout avant de peser, et les secrétaires notent
    le poids de chaque variété de légumes, fruits et produits vivriers présentés. (Photo : Jean-Pierre Besse/LDT)


    On fait son marché au concours agricole

     

    La côte ouest de Raiatea montre chaque année qu’elle ne manque pas de ressources. Après l’ouverture du grand concours agricole du Heiva de Taputapuatea, le 5 juillet, les agriculteurs des districts de la commune de Tumaraa ont poursuivi, le lendemain, le cycle des manifestations agricoles des heiva de Raiatea par une fête de la terre qui est devenue une référence en la matière.

     

    Les agriculteurs de Tevaitoa, Tehurui, Vaiaau et Fetuna ont présenté une sélection des produits de leurs fa’a’apu. La diversité était au rendez-vous, ce qui n’a pas manqué d’attirer les curieux qui se sont empressés d’acheter les plus beaux produits exposés avant les pesées.

    Les familles de Tuarii Chin Hen Wai, dix enfants et de Jacob Tupuaiooro, 15 enfants, de Vaiaau, sont les piliers de la manifestation. Elles occupent plus de la moitié de l’espace réservé aux produits agricoles. Le rendez-vous annuel des agriculteurs pour leur heiva est sérieusement vérifié.

    Les régimes de bananes, les produits vivriers, ufi, manioc, sont contrôlés et tout ce qui n’est pas conforme au règlement est détruit. Le comité organisateur a recommandé aux présents de s’acquitter de leur participation de 1 000 F.

     

    “C’est la seule condition pour faire partie des concurrents sélectionnés pour les pesées. La liste des prix est très importante, les agriculteurs retrouvent tous leur mise de départ et en plus, ils vendent ce qu’ils exposent sur place”, a expliqué l’un des officiels.

     

    Ignames de toutes tailles, patates douces, tarua, taro, bananes, pamplemousses, salades, gingembre, concombres, pota, aubergines, l’inventaire de la production est impressionnant.

    Les agriculteurs de Tumaraa ne font pas de bruit, mais quand ils présentent ce qu’ils savent faire, la surprise est totale. La manifestation confirme la bonne santé de la production maraîchère locale et surtout le bas prix des produits faisant partie des concours.

    Pourtant, l’année est qualifiée de catastrophique par les agriculteurs. “La pluie a endommagé une grande partie de nos plantations”, ont-ils rappelé. “Les légumes ont pourri sur pied, on le voit aujourd’hui, nous n’avons pas la quantité et la qualité demandées par le client.”

    Il faudra deux jours de pesées pour faire le classement des candidats aux prix agricoles du heiva. Cette année, le concours est particulièrement attractif, avec près de deux millions de francs à se partager entre les participants.

     

    De notre correspondant
    Jean-Pierre Besse

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete