RAIATEA – L’Aéro-club a accueilli Tahiti parachutisme

dimanche 5 avril 2015

“Nous sommes là pour faire découvrir les joies de la chute libre”, confiait le moniteur Olivier Eveno. “Aujourd’hui nous proposons des baptêmes et du perfectionnement pour des parachutistes déjà confirmés.”
Les parachutistes de l’entreprise ont fait leurs premiers sauts sur Moorea en 2012, ainsi que sur Bora Bora pour les besoins d’un tournage télévisé américain. “Fin 2012 nous avons monté notre société, et c’est 2013 que nous nous sommes installés en Polynésie. Nous sommes actuellement les seuls à faire ça sur le territoire, car il n’y a pas un réservoir de clientèle suffisamment important qui s’intéresse à ce sport. Après avoir loué des aéronefs sur place nous avons fini par investir dans une machine adaptée à ce sport.”
C’est en effet un avion américain Cesna 206, spécialement aménagé pour le saut, équipé d’un moteur de 300 chevaux qui permet de monter en altitude assez rapidement, soit environ 20 à 25 minutes, ce qui permet de bien profiter du paysage.
Le lâcher des parachutistes a eu lieu entre 10 et 11 000 pieds, soit environ 3 200 mètres. “Aujourd’hui, explique Olivier avant les sauts, nous allons pratiquement sauter au droit du terrain parce que le vent est nul, mais lorsqu’il y a du vent, nous sautons dans le vent pour profiter du paysage au retour vers le terrain. Avec les ailes que nous utilisons maintenant nous pouvons manœuvrer plus facilement pour avancer, contrairement aux anciens parachutes “parapluie”, ce qui nous permet également de faire des atterrissages plus précis, beaucoup plus doux et en sécurité.” 

De notre correspondant Jean Claude Bocher

Un saut comme si vous y étiez

Lorsque l’avion est arrivé à son niveau d’altitude idéal pour larguer les parachutistes, le pilote ralenti le badin et le stabilise autour d’une vitesse de 130 km/heure, et c’est seulement à ce moment- là qu’il donne le feu vert aux parachutistes. Et c’est le saut dans le vide, pour une chute libre de 40 secondes, à plus de 200 km/heure, depuis l’altitude de 3 200 mètres. À 1 500 mètres d’altitude, le moniteur déclenche l’ouverture du parachute, puis après 5 mn, sous le parachute gonflé, la descente est amorcée en souplesse et le décor peut être pleinement apprécié. Cette descente peut être conduite de façon plus ou moins rapide, selon ce que l’on veut faire, car il y a encore beaucoup de sensations. Si la descente est pratiquée avec plus de virages, notamment dans le cas d’une descente en spirale, le temps est rallongé, mais il est surtout important, pour le moniteur, de toujours avoir un œil sur l’endroit où il va se poser.

Bon à savoir

L’équipe : Patrick Cintio, 7 000 sauts, moniteur et co-gérant – Olivier Eveno 7 000 sauts, moniteur et co-gérant – Cédric Maurice, en charge de la sécurité au sol, du pliage des parachutes et filmage vidéo, et un pilote.
Contact
Tel : 689 40 33 97 23 
mail : contact@tahiti-parachutisme.com.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete