RAIATEA – Les nouvelles factures débarquent à Tumaraa

    vendredi 18 mars 2016

    La commune de Tumaraa a montré l’exemple, mercredi et jeudi, pour mobiliser les jeunes et les familles de Raiatea dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau. La fête sous le signe de l’eau potable a été éducative pour le plus important des messages, le coût du service. Une nouvelle facturation est mise en place cette année. L’usager doit bien lire sa facture. Il a deux mois pour la régler à la mairie ou au Trésor public avant la relance, puis… la coupure.

    “Nous ouvrons avec les enseignants, les élèves des écoles de Tumaraa, de l’école protestante de Uturoa, le CJA, et les visiteurs une manifestation très importante”, a rappelé Tuia Niva, responsable du service de l’eau à Tumaraa. “Notre objectif est encore de montrer comment fonctionne le service de l’hydraulique, mais surtout, d’entrer dans la vie des habitants en leur montrant comment faire des économies sur leur consommation d’eau quotidienne. Un wc qui fuit représente un gaspillage de 500 litres d’eau par jour, ce qui fait 30 m3 d’eau pour deux mois que l’on devra payer sur sa facturation.”
    Les organisateurs de la manifestation n’ont pas lésiné sur les moyens pour mettre en valeur le travail accompli par le service hydraulique communal qui a fait de Tumaraa la commune pilote de Raiatea en matière de potabilité de l’eau.
    Le dernier rapport d’expertise du Cairap (Centre d’analyses industrielles et de recherche appliquée pour le Pacifique) rapporte que les derniers échantillons prélevés à Tevaitoa répondent aux normes de potabilité en vigueur en Polynésie française, mais que l’eau de la station de pompage de Fetuna accuse un pH non conforme, qui rétrograde la qualité de l’eau communale. “Nous avons une moyenne totale de 98 % de potabilité sur le dernier rapport”, poursuit Tuia Niva. “Nous attendons les analyses des prélèvements de ce début d’année pour connaître la nouvelle situation.”
    L’information principale de la Journée mondiale de l’eau 2016 a été faite sur la nouvelle facturation décidée en décembre 2014 et qui sera effective sur les prochaines factures. Elles seront d’ailleurs envoyées dans quelques jours.
    “Le service de l’eau a un coût”, explique Melba Ly Yeng Fock, mandataire et secrétaire du service l’eau.“Nous avons mis en place une nouvelle procédure de facturation et de tarification de l’eau. L’usager a deux mois pour régler sa facture. Il peut le faire à la mairie de Tevaitoa ou au Trésor public de Uturoa. Après, nous lui envoyons une relance qui lui donne 20 jours supplémentaires, si le paiement n’est pas effectué, le service est habilité à couper l’eau. Les frais d’ouverture du compteur après coupure s’élèvent à 5 000 Fcfp. C’est pour cela que nous avons mis toute la communication cette année sur les économies de consommation que l’on doit faire dans son foyer.”
    Les redevances des usagers ne suffisent pas à équilibrer le budget annexe de l’eau, chaque année la commune accuse un déficit qu’elle comble avec le budget principal. La crise s’est installée dans les familles de la côte ouest de Raiatea où l’on compte depuis deux ans déjà plus de 10% de redevances d’eau impayées.
    Les Journées de l’eau permettent de rappeler que service hydraulique communal est celui qui compte le plus dans la vie des habitants de Tumaraa

    De notre correspondant Jean-Pierre Besse

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete