Raiatea – L’hydravion du Golden Eye sera basé à Raiatea et commercialisé depuis Bora Bora

    lundi 8 février 2016

     Acquis auprès du propriétaire du yacht Golden Eye, l’hydravion Cessna 208 Caravan est arrivé à Raiatea par la goélette Hawaiki Nui.
    Un transport exceptionnel a permis de transporter l’aéronef à travers la ville de Uturoa jusqu’à l’aéroport. L’hydravion de la
    compagnie Air Charter sera commercialisé à partir de Bora Bora.

    Avec l’arrivée de l’hydravion du yacht Golden Eye, un Cessna 208 Caravan légendaire, encore immatriculé aux États-Unis et aujourd’hui propriété d’Air Charter, les îles Sous-le-Vent renouent avec leur passé aéromaritime.
    Vendredi dernier, voyant des gendarmes positionnés à tous les carrefours de la ville de Uturoa, la population s’est demandé ce qui pouvait bien occasionner ce déploiement des forces de sécurité.
    L’aéronef Golden Eye, propriété d’un riche homme d’affaires ayant séjourné quelque temps à Papeete, sur un yacht du même nom, a été racheté par la compagnie de navigation Degage, qui l’a envoyé à Raiatea.
    Il n’y est pas arrivé par ses propres moyens, ses ailes étant soigneusement rangées dans un conteneur de 40 pieds, mais avec la goélette Hawaiki Nui.
    Après son débarquement sur le quai, l’aéroplane a été déposé sur un porte-char, avec la grue de l’acconier ATR (Acconage transports de Raiatea) et a traversé la capitale des Raromatai sous forme de convoi exceptionnel jusqu’à l’aéroport de la ville. Déchargé avec professionnalisme sur le taxiway de l’aéroport, il a ensuite rejoint sa nouvelle base sur ses roues.
    Un hangar de 300 m2, récemment construit sur la zone aéroportuaire, va lui servir d’abri et surtout d’atelier de maintenance. Cette structure d’accueil était une des obligations des services de l’aviation civile permettant d’accéder à la certification de transport aérien (CTA) et à l’obtention du certificat de navigabilité.
    Le Golden Eye est un produit touristique qui sera positionné à Raiatea, mais dont la commercialisation des vols se fera majoritairement à partir de Bora Bora, pour une clientèle souhaitant effectuer des déplacements dans tout l’archipel des îles Sous-le-Vent.
    L’hydravion pourra embarquer huit passagers et la compagnie Air Charter aura deux pilotes à sa disposition.
    Sur site, l’entreprise aura un responsable de la qualité et du maintien de la navigabilité, en la personne de Jean-Paul Moreau.
    Dans un premier temps, le Cessna se consacrera à des vols touristiques interîles, organisés sous forme de day tours, avec amerrissages sur sites lagonaires. Il est prévu qu’il passe à un niveau plus commercial à partir du mois d’août.

    De notre correspondant Jean Claude Bocher

    Ariitaia Meul, responsable des opérations et futur pilote

    “L’immatriculation que porte l’hydravion indique qu’il était sous le registre américain, qu’il en est aujourd’hui sorti et que les démarches lui permettant d’obtenir une licence de vol en Polynésie française sont en cours. Dans ce but, il va être remis en état afin de sacrifier aux formalités du service d’État de l’aviation civile pour le classifier sous la nomenclature aéronautique française et obtenir un permis de survol des îles dans le cadre d’une utilisation commerciale et touristique, avec possibilité d’étendre l’activité. Nous pensons être opérationnels en aviation générale d’ici trois mois, le commercial prendra la suite un peu plus tard.”

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete