RAIATEA – Première soirée de chants et danses au Heiva de Tumaraa avec Vaiaau et Tehurui

    lundi 13 juillet 2015

    Alors que les concours de chants et danses du Heiva sont presque terminés à Tahiti, Bora Bora et dans beaucoup d’autres communes, le programme de la longue fête de Tumaraa ne fait que commencer, avec le rendez-vous incontournable de la première soirée, le début des spectacles, le 10 juillet dernier. Il fallait être à l’heure, vendredi, pour être bien placé dans l’enceinte de Te Maru’ao afin de ne rien manquer de la première partie des sept représentations traditionnelles qui sont offertes aux spectateurs jusqu’au 29 juillet. Le niveau des groupes qui se présentent aux festivités s’est haussé d’un cran. Les chorégraphes et les compositeurs de Tumaraa ont eu le choix de leur thème : “Pour une fois, ils ont une totale liberté de composition” précisent les organisateurs du Heiva 2015, qui leur ont donné les moyens d’exprimer leurs recherches sur la tradition ou l’histoire en créations originales. La première soirée a débuté avec la prestation de deux districts. Les chants avec les tamarii Vaiaau, et les danses avec les tamarii Tehurui. Le premier groupe a surpris par sa présentation du himene nota ou himene popa’a en adaptant les notes du grand chœur de l’Alléluia tiré du Messie de Georg Friedrich Haendel, sur le rôle de la lampe ancienne, le mori tuitui, avec la noix de bancoul, pour thème du Heiva 2015. L’interprétation à quatre voix a séduit, et le chef de chœur, Teddy Tefaatau, a reçu une ovation pour la direction de ses 80 interprètes. La plus petite commune associée de Tumaraa, 490 habitants à Tehurui, a confirmé qu’il fallait compter sur le talent de ses raatira féminins. Son ancienne directrice, Vilna Hutia, partie à Bora Bora, c’est Teumere Holman, son amie, qui lui a succédé. Elle a eu beaucoup de difficultés à monter un groupe de danses : les garçons ayant déclaré forfait, le groupe est exclusivement composée de vahine.

    Le parfum du tiare nuna
    Ce sont donc 22 jeunes filles et mamans, qui ont présenté un spectacle sur le tiare nuna, la petite fleur d’une fougère très rare qui a presque complètement disparu du mont Toomaru où elle poussait, il y a de nombreuses années. Les vahine des tamarii Tehurui ont donné tout ce qu’elles avaient dans les jambes et le corps pour exprimer leur envie de se produire au Heiva. Elles ont répété presque trois mois, et n’ont pas dormi la dernière journée pour arriver sur le tahu’a de Temaru’ao vêtues de leurs magnifiques costumes de fougères vertes pour lesquels elles ont reçu les applaudissements des plus mérités.

    De notre correspondant Jean-Pierre Besse

     

    Tauraa Francoise 2015-07-17 15:18:00
    Faaitoito Tamarii Tumaraa ! Te aroha ai rahi
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete