RAIATEA – Troisième soirée de concours au Heiva de Tumaraa

mercredi 22 juillet 2015

Les absents ont eu tort de ne pas venir au spectacle du Heiva de Tumaraa, samedi soir, pour la troisième soirée de concours où le comité organisateur avait décidé de programmer en plus des deux groupes inscrits pour les concours de himene et de ori tahiti les deux autres districts qui n’avaient pas pu s’exprimer la veille au soir pour cause de mauvais temps. L’affiche était particulièrement intéressante. Les spectateurs ont assisté à plus de quatre heures de chants et danses traditionnels. “Du beau, du grand spectacle”, ont-ils reconnu. D’abord les tamarii Orama Ora en chants, puis les tamarii Fetuna en danses ; ensuite, les tamarii Tehurui en chants et enfin, le groupe de Tevaitoa Nui en danses ont fait vibrer l’assistance sur les thèmes de leurs compositions. Les tamarii Fetuna ne s’étaient pas produits depuis cinq ans sur le tahu’a de Te Maru’ao. Ils sont revenus en 2015 par la grande porte en présentant une histoire vraie, une histoire d’amour des anciens temps où les unions étaient arrangées par les adultes. Les habitants de ce petit district ont mis en scène la visite du roi Tamatoa IV chez eux, à Fetuna, sur le marae Taurere, dans sa recherche d’une épouse pour son fils Tahitoe, sa rencontre avec les parents de la belle Merearii, sa demande en mariage, puis selon l’histoire, quinze jours après la rencontre, les fiançailles de Tahitoe et de Merearii à Uturoa avec une fête gigantesque comme on savait le faire avant. La reconstitution historique imaginée par les tamarii Fetuna sur la place de danses s’est faite avec les éléments du décor. On a découvert le marae Taurere, on a assisté à la demande du roi Tamatoa IV, on a apprécié les fiançailles avec sa profusion de présents déposés aux pieds des futurs époux, le ote’a magnifique a été salué par un public enthousiaste.

Réconciliation avec la terre

Le groupe de Tevaitoa Nui qui clôturait la soirée était attendu par toute la population. Il a la réputation de rechercher des thèmes particuliers d’expression. Son choix de 2015 ne fait pas exception à son besoin d’exprimer sa tradition différemment des autres groupes. Son ra’atira, Taniera Peu, a mis en ote’a, aparima, hivinau et pa’o’a la réconciliation de l’homme avec la terre. Les compositeurs et les musiciens des Tevaitoa Nui ont travaillé sur tous les sujets la réconciliation, les regrets de l’homme et sa réparation sur les dégâts commis. “L’homme doit protéger sa terre, natale, nourricière, protectrice, celle qui l’engloutira quand il aura terminé son parcours terrestre”, a expliqué le ra’atira. “Alors, le Créateur lui posera la question suivante : “qu’as-tu fait de ta terre, celle que je t’ai donnée pour que tu vives.” La représentation du thème a été étudiée dans ses moindres détails, la beauté des costumes, le orero explicatif, et les percussions choisies ont accompagné les 50 danseurs sur une chorégraphie particulièrement belle. Les baraques foraines ont pris le relais de la fête où les restaurants et les jeux se sont disputé les clients jusqu’à trois heures du matin.

De notre correspondant Jean-Pierre Besse

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete