Raiatea – Uturoa s’équipe pour les secours en mer

    mercredi 10 août 2016

    secours

    Réunis près de ce bateau de secours en mer, M. Mouchel-Blaisot, les maires des communes de Uturoa et Tumaraa, M. Dolique de la subdivision des Îles Sous-le-Vent et les sapeurs-pompiers témoignent de leur satisfaction de la réussite de ce projet. (Photo : E Ebb/LDT)


    Un bateau de sauvetage sur mesure

     

    La toute première embarcation de recherches et de secours de Uturoa a été réceptionnée lundi en présence de personnalités communales et des sapeurs-pompiers.

     

    Le tavana de la commune de Uturoa, Sylviane Terooatea accompagnée de Rollon Mouchel-Blaisot, directeur général de l’association des maires de France, de Cyril Tetuanui, maire de la commune de Tumaraa et président de la communauté de communes Hava’i s’est rendue, lundi, à la caserne des sapeurs-pompiers de Uturoa pour procéder à la réception de la toute première embarcation de recherches et de secours de la commune.

    Financé à hauteur de 80 % de subventions de l’État et du Pays et de 20 % par la commune de Uturoa, ce bateau de sauvetage construit par Marinalu, une entreprise de Raiatea, a coûté près de 11 millions de Fcfp.

    Marinalu a concrétisé ce projet pensé depuis plusieurs années en seulement deux mois. Ce bateau servira en priorité à l’assistance de victimes d’accidents nautiques dans les limites communales de Uturoa et de manière élargie, dans celles des communes et des îles voisines en cas d’extrêmes urgences sous l’accord de Mme le maire ou de son délégataire en matière de sécurité et sauvetage en mer, Dominique Goché.

     

    Augmentation des interventions

     

    Fort de son expérience dans le domaine nautique, M. Goché voit dans cette nouvelle acquisition une nécessité, car Raiatea est “le berceau du tourisme nautique”.

    Delon l’évolution de la filière, cette embarcation sera d’une grande utilité pour porter secours aux plongeurs, aux pêcheurs, aux nageurs, aux surfeurs, aux conducteurs de jet-ski ou encore aux rameurs qui sont de plus en plus nombreux dans le lagon de Uturoa.

    En effet, “Raiatea est l’une des rares îles, après Tahiti, où l’on propose une grande diversité d’activités nautiques”, souligne M. Goché, ce qui au final renforce l’idée que la commune de Uturoa a grand besoin de ce genre de moyens.

    Xavier Bonnet, chef des sapeurs-pompiers de Uturoa, abonde dans son sens : en raison du fait que Uturoa est la capitale administrative des Raromatai, cela fait de son lagon “le 2e en termes de trafics de personnes et de marchandises”.

    Avant l’acquisition de cette embarcation de recherches et de secours en mer, les sapeurs-pompiers ne disposaient que de faibles moyens pour apporter les premiers secours dans les cas de crashs aériens ou de noyades.

    On s’attend à une augmentation du nombre d’interventions”, nous a confié Xavier Bonnet. En effet, rien que sur terre, les 42 sapeurs-pompiers de Uturoa ont mené près de 900 interventions l’année dernière.

    À l’approche de la course mythique Hawaiki-Nui, la commune de Uturoa pourra désormais joindre ses forces à celles de la commune de Tumaraa, qui possède depuis quelques années déjà, un bateau de secours.

    Ce projet d’acquisition a également suscité l’intérêt des communes de Taputapuatea, de Huahine et même de Taravao, ce qui donnera très certainement à Marinalu un vaste chantier naval.

     

    De notre correspondante
    Elodie Ebb

     

     

    • Bon à savoir : En cas de situations de détresse en mer à Uturoa, les sapeurs-pompiers peuvent être alertés en composant le 18.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete