Raimana Mataoa en démonstration

    jeudi 21 juillet 2016

    Les départs du prologue étaient fixés toutes les minutes. (Photo : Luc Ollivier)

    Les départs du prologue étaient fixés toutes les minutes. (Photo : Luc Ollivier)


     

    Tour Hava’i 2016

     

    Victorieux du prologue puis de la première étape hier à Raiatea, le champion de Polynésie Raimana Mataoa a fait étalage de toute sa classe. Il a marqué les esprits lors de ce premier des quatre jours de course ; la concurrence n’a qu’à bien se tenir.

     

    C’est finalement un peloton de 49 coureurs répartis entre Tahiti, Raiatea et Bora Bora, et de manière presque équitable entre Pass’Cyclisme et 3e catégorie, qui s’est présentée hier midi sur le front de mer de Uturoa pour prendre le départ de la première des sept courses qui les attend jusqu’à samedi.

    Un horaire inhabituel pour un départ, mais les organisateurs de la Fédération tahitienne de cyclisme ont dû faire preuve d’une grande capacité d’adaptation en raison de l’arrivée tardive du navire Hawaiki Nui qui transportait la logistique et les vélos des Tahitiens.

    Les coureurs ont donc pris leur mal en patience durant toute la matinée à l’internat du lycée professionnel où toute la délégation, une cinquantaine de personnes, y dort et s’y restaure dans de bonnes conditions, le tout dans une ambiance bon enfant.

    Ce Tour Hava’i semble donc être promis à un bel avenir, ne serait que par la présence plus ou moins importante de représentants de tous les clubs de Tahiti. Côté têtes d’affiche on pourra tout simplement regretter l’absence des coureurs en forme du moment comme Manarii Laurent, ou Thomas Loreille.

    Ce ci n’a rien enlevé à la qualité du spectacle offert sur la route tant lors du prologue de près de cinq kilomètres que lors de la première étape. Les deux courses ont vu leur niveau de difficulté s’élever en raison d’un vent soutenu. Mais les courses ont surtout vu un grand champion s’affirmer.

    Parti en deuxième position de la marina d’Uturoa pour le prologue, il a rapidement mis à mal les chronos qui eux aussi ont eu un peu de mal à se caler ; entraînant un petit retard pour la course suivante finalement partie à 14h00 pour les 3e catégorie et cinq minutes plus tard pour les Pass’Cyclisme.

    Lors de ce prologue où un tirage au sort aléatoire a mélanger les deux catégories de coureurs, tous n’ont pas été logés à la même enseigne en raison du vent puis en milieu d’épreuve de la pluie et enfin de la circulation qui a soit aidé soit pénalisé certains.

    C’est donc en position de force pour seulement une poignée de secondes que Raimana s’est élancé avec l’élite pour une étape de 106 km en direction de la côte ouest qui avait la particularité de faire passer les peltons élite deux fois par la traversière contre une fois pour le pass’cyclisme.

    Piégé dés le départ Raimana Mataoa comptait un retard de deux minutes sur une petite équipe d’échappés au seil desquels on retrouvait ses plus dangereux rivaux au classement général comme Laurent Legoff , Terii Teihotaata et Régis Morandeau.

    Mais ces deux minutes allaient fondre comme neige au soleil lors de la première montée de la traversière puisque le champion refaisait son retard au sommet. Au retour pour le second passage, il était le premier surpris à creuser un écart sur un petit col et s’attendait à être repris ; il n’en était rien et par conséquent il décidait de poursuivre son effort.

    L’écart ne cessa alors de s’accroître sur les trente derniers kilomètres pour une arrivée en solitaire à la marine d’Ururoa. Derrière le peloton avait explosé et Terii Teihotaata deuxième puis le représentant de Bora Bora Daniel Tchan Fa complétaient le podium de l’étape et par conséquent du général en raison de leur avance au chrono.

    Une bonne nuit de repos ne sera pas de trop pour récupérer des efforts fournis et Raimana Mataoa qui ne compte plus qu’un seul équipier de club devra continuer à être très fort pour conserver son maillot jaune jusqu’à samedi soir.

    Il en sera de même pour le jeune représentant de l’équipe de Raiatea Kurt Muller, champion de Polynésie, qui s’est imposé au sprint lors du final des Pass’Cyclisme. Cependant c’est le pensionnaire de Vénus William Chung qui au cumul des deux épreuves se retrouve en tête du général.

     

    Luc Ollivier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete