Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Raymond et Ghislaine Blottière cultivent plus de mille variétés de cactus

jeudi 4 mai 2017

Ghislaine Blottière

Dans l’univers de Ghislaine et Raymond Blottière, le cactus est roi. (© Charles Taataroa)


Raymond et Ghislaine Blottière ont une collection de cactus avec plus de mille variétés différentes. Les plants sont cultivés à partir de graines que le couple fait venir de différents pays d’Europe, notamment des Pays-Bas. Ils possèdent également d’autres variétés de plantes qu’ils multiplient par bouturage ou à partir de graines.

Raymond et Ghislaine Blottière ont monté il y a plusieurs années, à Papara, une entreprise de fabrication de pots de différentes tailles et formes, réalisés avec du béton. Pour diversifier ses activités, l’entreprise fabrique également des balustrades pour les maisons.

Aujourd’hui, le couple a confié cette activité à ses enfants et a décidé de se consacrer pleinement à l’horticulture. Et pas n’importe laquelle. Raymond et Ghislaine Blottière ont démarré par les plantes vertes locales et se sont spécialisés dans la culture de cactus, bien que notre climat ne soit pas trop adapté à ce type de plantes.

Mais Raymond Blottière, retraité de l’armée, n’a pas baissé les bras et s’est lancé dans cette activité en apprenant progressivement les techniques de base. Au début, comme tout horticulteur, il s’est heurté à plusieurs difficultés pour arriver aujourd’hui au sommet de son art.

“C’est long, explique Raymond Blottière. Il faut beaucoup de patience pour cultiver les cactus. Et en termes de rendement, il faut attendre huit ans pour commencer à vendre. Ce qui explique pourquoi il n’y a pas beaucoup de gens qui se lancent dans cette culture. Et ce n’est pas tout, il faut du temps aussi pour apprendre.”

 

Plus de mille variétés

 

Dans la serre familiale qu’il a construite de ses mains dans le quartier Afarerii, Raymond Blottière possède plus de mille variétés de cactus. “J’ai des variétés qu’on ne trouve nulle part en Polynésie, précise-t-il. Pour cela, je suis prêt à faire des échanges de variétés avec des gens qui ont des espèces que je n’ai pas. Ce n’est pas évident, mais il y en a qui sont intéressés.” 

Le couple cultive ses cactus à partir de graines qu’il fait venir d’Europe, notamment des Pays-Bas. Et s’il a le temps et les moyens, Raymond Blottière n’hésite pas à se rendre lui-même sur place pour choisir les variétés qui lui plaisent et surtout, celles autorisées à entrer dans le pays. Récemment, Raymond Blottière est allé en Thaïlande et a ramené d’autres variétés d’adéniums (tipaniers de Bangkok). Cette plante à fleurs est l’une de ses préférées.

Aujourd’hui, Raymond et Ghislaine Blottière possèdent plus de mille variétés de cactus et ne comptent pas s’arrêter là. Au contraire, ils sont toujours à la recherche de nouvelles variétés de fleurs et n’hésitent pas à scruter les documents spécialisés, notamment sur Internet.

Durant un temps, ils ont participé aux expositions de l’association Tiare rau, mais cela demande beaucoup de temps et de moyens. Raymond Blottière a décidé de continuer la vente de ses produits à domicile.

“Les gens me connaissent parce que je fabriquais des pots avant. Ils viennent directement à la maison et c’est mieux pour nous, indique-t-il. Il y a moins de travail et de contraintes.”

Avec deux serres et une autre en cours de réalisation, Raymond et Ghislaine Blottière continuent d’étendre leur activité. Ils sont continuellement à recherche de la perfection afin de satisfaire leur clientèle.

 

C.T.

 

cactus

 

 

328
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete