Habillage fond de site

Recensement – “Il faut répondre à toutes les questions”

lundi 31 juillet 2017

isabelle gauchenot

Isabelle Gauchenot, chef de projet du recensement de la population 2017. (© John Hiongue/LDT)


Le recensement de la population est programmé du 17 août au 13 septembre 2017, sur l’ensemble de la Polynésie française. Sept cent trente agents recenseurs sillonneront les 48 communes du fenua. Pendant quatre semaines, ils seront sur le terrain pour collecter des informations concernant la population polynésienne. Ces agents recenseurs seront encadrés par 57 contrôleurs, qui seront répartis sur l’ensemble de la Polynésie française. À cet effectif s’ajoutent les 16 superviseurs, dont quelques-uns arrivent de  métropole, très aguerris dans cet exercice particulièrement important. Rencontre avec Isabelle Gauchenot, chef de projet du recensement de la population.

Le recensement de la population démarre bientôt. Est-ce que les agents recenseurs ont le droit de déposer des questionnaires vierges pour ensuite, revenir les récupérer lorsqu’ils sont complétés ?

C’est possible, mais dans 99 % des cas, les réponses à ce questionnaire se font  sous forme d’interview en tête-à-tête avec l’agent recenseur, quitte à prendre  rendez-vous pour que la personne interrogée soit disponible.
Les agents recenseurs ont été formés, et ils sont capables de s’adapter, mais il peut y avoir des cas particuliers.

 

Que fait un agent en cas d’absence du “recensé” ?

Il laisse un avis de passage en indiquant la date à laquelle il repassera.
Mais s’il s’agit de son troisième, voire quatrième passage, il devra en informer son ou sa responsable, qui cherchera à s’informer sur la famille, qui peut tout simplement être partie en vacances.

 

Lors de ces entretiens, doit-on répondre à toutes les questions ?

Oui, toutes les réponses sont obligatoires. Les personnes interrogées ne peuvent pas refuser de répondre à une question, sous prétexte qu’elles n’ont pas envie d’y répondre.
Au cas où il y aurait des problèmes de compréhension, les questionnaires sont bilingues, français-tahitien.

 

Dans le cas où un agent recenseur se retrouve dans une situation délicate, que peut-il faire ?

Les agents sont formés et équipés. Ils ont, normalement, ce qu’il leur faut pour faire face à ce genre de situation.
Par exemple, ils peuvent se trouver face à des personnes réticentes à répondre à une question. Les agents recenseurs ont des techniques apprises lors de leur formation, comme par exemple, comment rassurer une personne afin qu’elle puisse répondre aux questions.
Il faut aussi rappeler que les questionnaires sont anonymes

 

Une campagne de communication est-elle prévue ?

Oui, elle est prévue aux alentours du 11 août, soit une semaine avant le coup d’envoi du recensement. Il s’agit de rappeler que le recensement concerne tout le monde, que tout le monde doit être recensé.

 

Même les sans-domicile-fixe (SDF) ?

Pour les SDF, on va les recenser les 17 et 18 août. On fera cela avec l’aide de père Christophe Barlier, vicaire de la Cathédrale de Papeete. Nous allons aussi nous adresser aux associations qui s’occupent d’eux.
Notre objectif est d’éviter les doublons, et nous recensons tout le monde : ceux qui sont dans des logements insalubres ou précaires, dans une cabane, sous un pont, ou seul sur un motu. Pour le recensement, ce qui compte, c’est la personne, pas l’habitat. Une maison vide ne nous intéresse pas.

 

Pour les étudiants en vacances dans leurs familles, qui doivent reprendre l’avion dans quelques jours ?

Il faudra examiner chaque situation au cas par cas. Ça dépend de leur âge aussi.
S’il s’agit d’un étudiant mineur, il est automatiquement rattaché à la commune où habitent ses parents. C’est le cas des élèves venant des archipels, et qui seront en internat à Tahiti.

 

Ma fille est étudiante en métropole. Sa rentrée est fixée au 4 septembre. Doit-elle être recensée ou pas ?

Il faut savoir que la date de référence du recensement, c’est le 17 août, à minuit. C’est comme prendre une photographie à un instant T. La date de passage de l’agent recenseur n’est pas ce qui compte. Donc, elle sera comptée. C’est toute une procédure à suivre pour les étudiants.

 

Qui peut répondre aux questions de l’agent recenseur ?

La personne référente du ménage, du foyer. Ça peut être le père ou la mère de famille. Il peut s’agir aussi d’adolescents émancipés.
En général, on s’adresse à un adulte, pas à des lycéens, ou des collégiens qui viennent de rentrer à la maison, après leurs cours, et dont les parents, toujours au travail, ne rentreront qu’à 17 ou 18 heures.
L’agent recenseur devra alors revenir  dans ce logement. On ne va pas sur le lieu de travail des personnes que nous interrogeons.

 

Comment savoir si les gens ne mentent pas ?

On n’est pas un organisme de contrôle, on est neutre.
Nous ne faisons que récolter des déclarations. Les agents ne font pas de contrôle fiscal, de contrôle d’immigration. Bref, ils ne sont pas policiers. Voilà pourquoi je préfère que le recensement prenne appui sur la technique de l’interview, qui permet d’optimiser les réponses et de sentir la sincérité des réponses données. C’est mieux que de déposer des formulaires que les gens complètent seuls.

 

Quand commence la formation des agents recenseurs ?

Elle doit démarrer le 4 août, mais certaines formations, notamment celle de contrôleur, devraient se dérouler avant. En général, cette formation particulière (la formation d’agent recenseur, NDLR) aura lieu dans les mairies.

 

J’ai une télévision à la maison mais elle est en panne. Faut-il le dire ?

Oui, même si c’est en panne. C’est la même chose si la personne regarde des films à partir de son poste d’ordinateur. Il y a une case prévue à cet effet.

 

À quelle heure les agents recenseurs passeront chez les particuliers ?

Dans la journée. Les agents recenseurs doivent arrêter de travailler à 19 heures pour ne pas déranger les familles. On essaye de ne pas trop déranger les familles les week-ends, mais s’il le faut, l’agent recenseur se déplacera même un dimanche. Tous les agents recenseurs porteront un badge officiel pour être reconnus, et ils auront une sacoche.

 

Quand les chiffres du recensement seront-ils connus ?

Les résultats du dénombrement seulement seront rendus publics vers mi-novembre. Au premier semestre 2018, nous publierons des résultats plus détaillés. 

Propos recueillis par notre correspondant John Hiongue

 

 

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete