Habillage fond de site

Réception à la présidence avant le départ du ministre

mercredi 1 août 2018

Le ministre est reparti avec de multiples pistes d’“amélioration” pour soutenir le dynamisme économique du Pays. (© Présidence)

Le ministre est reparti avec de multiples pistes d’“amélioration” pour soutenir le dynamisme économique du Pays. (© Présidence)

Au terme de sa visite officielle au fenua, Édouard Fritch a reçu, lundi soir, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, à la Présidence. À cette occasion, le président du Pays a prononcé un discours. Il a salué la venue “pour la première fois, d’un ministre en charge du budget de la République”. “Nous avons montré qu’une gouvernance bâtie sur l’intérêt général et le rassemblement non partisan des élus de proximité, que sont les maires et les conseillers municipaux, peut ramener la Polynésie française sur le chemin de la croissance et de l’apaisement politique et social ”, a déclaré Édouard Fritch. Il a, en outre, évoqué la volonté du gouvernement de faire évoluer le statut d’autonomie du Pays afin de l’adapter aux besoins de la société polynésienne.

La reconnaissance du fait nucléaire ainsi que des adaptations juridiques du statut d’autonomie respectueuses de la légalité constitutionnelle sont également des sujets mis en exergue dans son discours, indique la com’ de la Présidence.

 

La défiscalisation, encore

 

Édouard Fritch a sollicité la bienveillance de Gérald Darmanin dans l’investissement numérique de l’État via l’Agence numérique et la défiscalisation, et en faveur également des archipels éloignés. Il a également attiré l’attention du ministre sur le soutien au secteur de la pêche hauturière durable. “Notre budget ne nous permet pas d’assumer, seul, la défiscalisation de tous les projets actuellement identifiés et exprimés par les investisseurs polynésiens. Nous avons, là aussi, un grand besoin du soutien de la défiscalisation nationale”, a insisté le président.

Le président a aussi parlé de tourisme, indiquant encore une fois à Gérald Darmanin “que c’est un secteur pourvoyeur d’emplois, avec des effets induits positifs sur beaucoup d’autres secteurs, mais qu’il est soumis à des contraintes dues à l’éloignement des marchés émetteurs et l’enclavement du territoire polynésien”.

L’occasion, là aussi, de faire appel au soutien de l’État via le dispositif de défiscalisation nationale.

Pour conclure, Édouard Fritch a renouvelé l’invitation au Premier ministre Philippe pour la prochaine réunion de l’Association des Pays et Territoires d’Outre- mer associés à l’Europe, qui doit se tenir durant le premier trimestre 2019 à Papeete, et d’autre part au Président de la République, pour tenir également à Papeete, le prochain Sommet France-Océanie qui regroupe l’ensemble des chefs d’État du Pacifique.

 

LDT

 

Décorés par Édouard Fritch lundi soir

Alain Atger, chevalier de l’ordre de Tahiti Nui né 8 janvier 1961 à Gignac, dans le département de l’Hérault. Décoré pour son engagement dans la lutte contre la drogue et son action au service des Polynésiens

 

Haamarurai Atger, chevalier de l’ordre de Tahiti Nui né à Papeete, le 14 novembre 1974. Décoré pour ses “excellents résultats en matière de lutte contre les stupéfiants en Polynésie et [son] engagement exemplaire au quotidien”.

 

Jean-Jacques Mangin, chevalier de l’ordre de Tahiti Nui. Décoré pour “[son] esprit d’analyse, [son] sang-froid et [son] sens de l’action en tous points remarquables”, notamment dans le cadre des perquisitions menées lors de l’opération d’envergure qui ont abouti à la découverte de 500 kg de cocaïne sur un catamaran, aux Marquises.

 

Lucien Li, chevalier de l’ordre de Tahiti Nui né 18 janvier 1961 à Papeete. Aujourd’hui chef d’escadron, à ce jour, le premier et le seul polynésien ayant atteint ce niveau de grade et de responsabilité.

 

Robin Fischhoff, chevalier de l’ordre de Tahiti Nui né le 25 juin 1982 à Paris. Depuis août 2017, commandant en second de la compagnie de gendarmerie départementale des archipels. Décoré “pour [son] implication exemplaire et [ses] grandes compétences au service de la Polynésie.”

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete