Habillage fond de site

RECRUTEMENT – Bilan positif de la course à l’emploi

mardi 21 novembre 2017

course emploi

La première course à l’emploi s’est tenue le 19 octobre. En allant à la rencontre directe des entreprises, les chercheurs d’emploi
ont l’opportunité de soulever des besoins de main-d’œuvre auxquels l’entreprise n’a pas pensé ou qu’elle n’a pas eu le temps
de formaliser. (© Face)

Organisée par le Club FACE Polynésie, en partenariat avec le Contrat de ville et le Pays, la première course à l’emploi, qui s’est tenue le 19 octobre, de 8 à 14 heures, présente un bilan globalement positif.

Événement collectif et solidaire, le but de la course à l’emploi était de rapporter, en une demi-journée, le maximum de propositions d’emplois ou de stages.

Par groupe de quatre, les 183 participants issus des quartiers de l’agglomération de Papeete ont systématiquement prospecté l’ensemble des entreprises de zones géographiques préalablement définies.

La course à l’emploi repose sur l’idée de solidarité entre demandeurs d’emploi : les participants n’ont pas collecté uniquement des offres pour le secteur qui les intéressait, mais pour l’ensemble des participants.

En fin de journée, ils ont mis toutes les annonces en commun. L’action avait aussi pour but  de révéler les “emplois cachés” pas encore affichés ou publiés.

 

Les participants : en grande majorité des femmes

Des candidats de nombreuses communes ont participé : 32 de Papeete, 29 de Faa’a, 26 de Punaauia, 25 de Arue, 22 de Pirae, 17 de Paea. Le reste se répartissant entre Moorea, Papara et Mahina.

Les participants étaient en grande majorité des femmes (73 %) et principalement des jeunes âgés de moins de 35 ans. Une grande partie des participants était diplômée avec un niveau BEP/CAP ou du niveau bac ou équivalent. La moitié d’entre eux avait peu (moins d’un an) ou pas d’expérience.

Au total, 144 employeurs pourvoyeurs d’offres ont été recensés, l’immense majorité (94,4 %) dans le secteur privé, et le plus souvent dans le secteur tertiaire.

Plus de la moitié des employeurs correspondent à des entreprises du commerce (40,3 %) ou sont du secteur de la restauration (11,8 %).

 

Le commerce en tête

La majorité des offres sont dans le domaine du commerce (32,6 %), suivi de l’hôtellerie-restauration-tourisme (18 %) et du support à l’entreprise (16 %).

La majorité des entreprises pourvoyeuses d’offres sont situées sur Papeete, le plus souvent des petites entreprises qui ont un effectif de neuf salariés maximum.

La majorité des offres récoltées sont des contrats à durée déterminée (CDD, 37,5 %), suivis des contrats à durée indéterminée  (CDI, 23 %).

Les employeurs montrent également de l’intérêt pour les stages aidés (18,8 %). Les propositions récoltées sont généralement à temps plein, mais 30 % des patrons n’ont pas répondu à cette question.

Près de 35 % des employeurs souhaitent être contactés par e-mail, un peu moins que ceux qui souhaitent une rencontre en direct.

Enfin, plus de la moitié des offres récoltées sont ouvertes à des personnes non diplômées ou dont le diplôme est seulement souhaité. Un tiers des diplômes demandés correspondent à un niveau baccalauréat.

 

Damien Grivois

 

Répartition des diplômes demandés par niveau.

Répartition des diplômes demandés par niveau.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete