Habillage fond de site

Une réforme qui permet trois mandats successifs à la tête du Pays

jeudi 7 juin 2018

PougetThierry

(Crédit photo : Thierry Pouget)

Depuis la modification de la loi organique portant statut du Pays en 2011, « le président de la Polynésie française ne peut exercer plus de deux mandats de cinq ans successifs ». Il se pourrait que la situation change, de sorte que le président puisse enchaîner trois mandats.

En effet, dans le cadre du projet de loi constitutionnelle « pour une démocratie plus représentative, plus responsable et plus efficace », présenté en mai par le gouvernement central, qui est une réforme des institutions, la disposition concernant la limitation à deux mandats de président du Pays est supprimée.

Un nouvel article 74-1 précise que « nul ne peut exercer plus de trois fois consécutivement des fonctions identiques de président du gouvernement de la Polynésie française ».

Si la commission des institutions (réunie le 31 mai dernier) propose à l’assemblée de la Polynésie française d’émettre un avis défavorable aux deux projets de loi, inscrits à l’ordre du jour de la deuxième séance de la session administrative de l’assemblée qui s’ouvre ce matin, c’est notamment par crainte de la baisse du nombre de parlementaires locaux.

Mais elle n’a pas émis d’opposition à cette possibilité offerte de passer de deux à trois mandats pour le président du Pays. Sur ce point, la commission présidée par Philip Schyle et majoritairement Tapura n’a rien vu à redire.

Lors de la campagne des récentes élections territoriales qui a permis à Edouard Fritch d’être réélu à la tête de l’exécutif, ce dernier a plusieurs fois indiqué qu’il ne pouvait faire que deux mandats. Que c’était donc son dernier et qu’il ferait en sorte de préparer la relève. Si cette vaste réforme initiée par le gouvernement central est adoptée, Edouard Fritch pourra envisager d’être une nouvelle fois tête de liste en 2023 pour briguer un troisième mandat de président du Pays.

YR

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete