Habillage fond de site

Il refuse de suivre les gendarmes pour l’éthylotest

mardi 14 août 2018

contrôle routier alcool

(© archives LDT)

“Je fais ce que je veux. Je suis chez moi. Rentrez chez vous. Vous n’êtes pas d’ici. Vous êtes en vacances ici, alors ne me faites pas ch…” C’est en substance la réponse faite par T. F., un homme de 40 ans, vendredi dernier, à Huahine, alors qu’il venait d’être contrôlé positivement à l’éthylotest et que les gendarmes voulaient le conduire à la gendarmerie.

Agressif, il avait accompagné cette diatribe de plusieurs noms d’oiseaux. Le lendemain, ses esprits retrouvés en garde à vue, il avait admis : “J’aurais pu en venir au mains”. Déjà condamné à neuf reprises pour des problèmes d’alcool ou de refus d’obtempérer, l’homme craignait de perdre son permis pour le troisième fois.

“J’ai pété un câble bêtement”, a-t-il reconnu, d’une petite voix contrastant avec sa forte carrure. Et de justifier son passif par son alcoolisme suite à la mort de sa mère, sous les coups de son conjoint, ainsi qu’une certaine défiance vis-à-vis de l’autorité.

“Je suis tombé dans l’alcool et je n’ai pas écouté la loi”, a-t-il tenté d’expliquer. “Cette position anti-farani est inacceptable”, s’est insurgé le procureur Danielsson, qui a salué le travail des gendarmes. “Ils n’ont rien à se reprocher” face à ces “individus qui, fortement imbibés d’alcool, sont extrêmement dangereux.”

Rappelant qu’un simple délit d’alcoolémie ne l’aurait pas conduit en comparution immédiate, il a demandé douze mois de prison, dont six mois avec sursis.

“Sur une petite île, on ne peut accepter une telle forte tête.” L’avocat de T. F. a rappelé que son client disposait d’un emploi de capitaine de bateau et de guide touristique, qu’il était investi auprès de sa famille.

Les juges l’ont condamné à six mois de prison, dont cinq avec sursis. Son permis de conduire a une nouvelle fois été annulé. Il a ensuite été conduit à la maison d’arrêt pour effectuer sa peine.

 

F. C.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete