Régine et les tortues mélomanes

    mardi 25 avril 2017

    Papeari Tortues du jardin botanique Harrison Smith

    Cinq fois par semaine, Régine vient nourrir les tortues du jardin botanique de Papeari. (© Charles Taataroa)


    Régine, une habitante de Taravao, vient nourrir les tortues du jardin botanique Harrison Smith à Papeari. Suite à une convention signée avec la direction de l’environnement (Diren), ce qui n’était qu’une occupation bénévole est devenue une activité régulière. Régine a également ouvert une page Facebook pour raconter au jour le jour la vie “trépidante” de ses protégées.

    Cinq fois par semaine, Régine, une résidente de Taravao, vient au jardin botanique de Papeari pour nourrir les tortues bicentenaires.
    Elle fait ce travail depuis près d’un an, suite à une convention signée avec la direction de l’environnement (Diren). Cette occupation régulière lui a été proposée parce que pendant trois ans, Régine venait les nourrir  bénévolement et à ses propres frais.
    Aujourd’hui, son initiative a été récompensée et reconnue en tant qu’activité. De fait, elle organise cette dernière de cette façon.
    D’abord, elle récupère les fruits et légumes chez Kalani Teixeira, agriculteur et ancien ministre de l’Agriculture du gouvernement Temaru, mais aussi chez Carrefour Taravao qu’elle tient à remercier pour leur collaboration. Ensuite, elle se consacre aux réseaux sociaux pour faire connaître ses protégées. En effet, depuis qu’elle a commencé cette activité, Régine a ouvert une page Facebook Nos deux tortues et Maxenzo, où elle publie des photos et commentaires sur les deux tortues du jardin botanique Harrison Smith, dont les petits noms sont Te Ara Tau pour le mâle et Te Ara Ui pour la femelle.

     

    Te Ara Tau et Te Ara Ui adorent Mozart

     

    Régine est satisfaite de cet échange puisqu’elle reçoit énormément de messages de personnes à travers le monde.
    En quatre ans, Te Ara Tau et Te Ara Ui se sont habituées à voir et à entendre la voix de Régine et manifestent à son égard une reconnaissance pour le moins sensorielle.
    “Dès que j’arrive, elles savent que je suis là. Je pense qu’elles sentent mon odeur. Et puis, depuis tout ce temps, elles ont pris l’habitude de me voir, de m’entendre”, explique la “maman” de ces tortues.
    À chaque repas, Régine passe plus d’une heure avec elles. “Une fois terminé, je passe de la musique classique. Vous savez, elles adorent Mozart. Elles sont très réceptives. Il faut les voir lorsqu’elles entendent la musique. C’est comme des mélomanes”.

    Côté repas, Régine indique qu’elles ont aussi des préférences sur le menu. “Elles adorent les concombres, les fraises, les pommes, etc. Vu qu’elles mangent bien, on peut dire qu’elles sont en bonne santé”.
    Si la Diren ne peut se passer du sacerdoce de Régine, elle n’en a pas moins également signé une convention avec un ancien agent du jardin botanique, aujourd’hui à la retraite. Il vient deux fois par semaine changer les pansements sur le mâle.

    “Sa blessure est guérie, mais le vétérinaire, qui le suit depuis des années, préfère procéder de la sorte afin d’éviter qu’il ne se reblesse”, précise Régine.
    C’est en mai 2009 que les deux tortues avaient été attaquées par des chiens qui s’étaient introduits dans leur bassin, à l’époque dépourvu d’enclos.
    Depuis, le Pays a pris des mesures pour protéger ces deux animaux emblématiques.

     

    C.T.

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete