Regroupement des cliniques privées : Papeete soutient le projet de Paofai

    samedi 18 juin 2016

    Patrick Dinh-Gia, le président du conseil scientifique de la clinique Paofai, et plusieurs de ses confrères, ont présenté, jeudi, au conseil municipal de Papeete, leur projet de pôle de santé privé unique sur le front de mer.

    Patrick Dinh-Gia, le président du conseil scientifique de la clinique Paofai, et plusieurs
    de ses confrères, ont présenté, jeudi, au conseil municipal de Papeete, leur projet de pôle de santé privé unique sur le front de mer.

    Les protagonistes refusent de parler d’une “guerre des cliniques”. Les divergences de vue entre Paofai et Cardella, qui se déplacent sur le champ politique, pourraient toutefois bien tourner en guerre économique et d’influence entre deux des principales villes du Pays : Papeete et Punaauia.
    Avant-hier, au terme d’une session fleuve de plus de quatre heures, durant laquelle les représentants de la clinique Paofai ont été invités à s’exprimer, le conseil municipal de Papeete a en effet émis “le vœu unanime” que leur projet de polyclinique “soit réalisé sur Papeete”, estimant que lui seul répondait aux exigences du schéma d’organisation sanitaire (SOS), qui préconise le regroupement des établissements de soins privés.
    Durant les échanges menant à l’adoption de cette délibération, la capitale n’a donc pas caché son intention de partir en croisade contre le projet de transfert de la clinique Cardella à Punaauia (voir ci-dessous la description des deux projets).
    Papeete a déjà “laissé partir” l’hôpital de Mama’o, selon son maire Michel Buillard… “On l’imagine mal sans aucune structure de soins, a souligné l’élu Jules Ienfa. Toute proportion gardée, c’est comme s’il n’y avait plus d’hôpital à Paris !”
    “S’il y a un problème à To’ata et qu’il faut parcourir tout ce  chemin jusqu’à Punaauia, ça va être la cata !”, s’est exclamée Manouche Lehartel, en charge de la Culture. “Demain, nos petits-enfants, on voudrait qu’ils naissent à Papeete, s’est aussi ému le tavana. Donc, j’accueille avec bonheur ce projet, mais avec réalisme aussi, puisqu’il y a des enjeux financiers, économiques.”

    “Mettre  tout notre poids”
    Les élus de Papeete ne perdent pas le nord. “Notre pôle de santé, c’est 500 emplois directs. Vous imaginez l’impact en termes de commerces, d’activités, de cafés, de restaurants…”, leur a rappelé Patrick Dinh-Gia, le président du conseil scientifique de la clinique Paofai, en soulignant qu’il y avait “déjà” l’hôpital à Pirae, et qu’il y aura “sûrement” le Mahana Beach à Punaauia. “C’est autant de centimes additionnels”, a reconnu Alice Rijkaart, en charge des finances communales.
    “Votre parking (450 places  contre 140 aujourd’hui) pourrait nous intéresser pour toutes les activités sur le front de mer, a ajouté Robert Tanseau, responsable des déplacements urbains. Donc notre soutien, il est acquis. La balle est plutôt dans votre camp…”
    “Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il n’y aura qu’un seul pôle de santé privé. Ce sera ou Punaauia, ou Papeete, a néanmoins martelé Bruno Marty, en sonnant le branle-bas de combat. C’est hyper important que, nous, on communique sur le fait que ce sera Papeete, Papeete, Papeete, Papeete, Papeete ! Il faut mettre tout notre poids pour que la CPS (Caisse de prévoyance sociale, NDLR) accepte le bail. On doit tous se mobiliser.”
    Jeudi soir, les représentants de Paofai ont assuré que la commission chargée des affaires immobilières et des placements de la CPS avait “déjà émis un avis favorable officieux”, qu’elle devrait confirmer en juillet. “Bien évidemment, on a un plan B, un deuxième terrain prévu dont on ne parlera pas pour le moment”, ont-ils aussi glissé.
    Quoi qu’il en soit, le conseil municipal en est convaincu : “On ne peut pas ne pas avoir un pôle de santé à Papeete.” Michel Buillard aurait déjà rencontré le président du Pays à trois reprises sur ce sujet. “Mais Patrick Howell, Teva Rohfritsch et Nuihau Laurey viennent de Punaauia… , a-t-il lâché jeudi. Ah les amis, ça va pas être facile…”
    Seul le cahier des charges,  établi dans le cadre de l’appel à projets que doit toujours  élaborer le Pays, permettra de les départager.

    Marie Guitton

    “On n’est pas contre Cardella”

    Dans un communiqué diffusé au début du mois, les directions des cliniques Cardella et Mama’o ont balayé l’idée d’un pôle de santé privé unique à Papeete : “Contrairement aux allégations d’un collectif de médecins de la Polyclinique Paofai, la clinique Cardella et la clinique Mamao n’ont jamais été associées et ne sont absolument pas d’accord avec le projet d’une clinique unique sur le front de mer qui semble en l’occurrence totalement inadaptée”, signaient deux responsables.
    Jeudi soir, le docteur Thomas Fallevoz, en charge du montage du projet à Paofai, a nié l’existence d’une “guerre des cliniques”. “Il n’y a pas de guerre : on n’est pas contre Cardella, on propose un projet où l’on fusionne avec eux”, a-t-il déclaré aux élus du conseil municipal de Papeete. Mais de son propre aveu, cette union semble assez utopique : “Cardella veut fusionner à ses conditions et garder la propriété. C’est un mariage sous le régime de la séparation des biens, et c’est Cardella qui a tout : ça ne marche pas. Nous, on veut un mariage de communauté, dans lequel on apporterait toutes nos compétences.”
    Plusieurs rencontres auraient eu lieu entre les deux établissements. “Mais nous n’avons pas trouvé de consensus et on n’en aura pas, a déclaré Thomas Fallevoz avant-hier. Le projet de Cardella, c’est un transfert, point. En aucun cas une fusion des établissements.”
    D’après lui, outre son coût “excessif” et sa situation “excentrée”, le nouveau pôle de santé de Punaauia n’aurait d’ailleurs pas la capacité d’accueillir Paofai. “Leur projet ne tient pas la route. Quand on entend Patrick Howell, on ne sait pas très bien si c’est le ministre de la Santé ou si c’est le conseiller municipal de Punaauia qui parle”, a-t-il conclu, en dénonçant un “conflit d’intérêt énorme”.

     

    clinique paofai

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete