Religion – L’église de Saint-Étienne-du-Rouvray a rouvert

    lundi 3 octobre 2016

    église

    L’église de Saint-Etienne-du-Rouvray. (Photo : Reuters)

     

    L’église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), où le père Jacques Hamel a été assassiné par deux jihadistes le 26 juillet, a rouvert ses portes aux fidèles hier, lors d’une cérémonie empreinte d’émotion conduite par l’archevêque de Rouen.

     

    À la tête d’une procession de plusieurs centaines de fidèles dans les rues de la ville, Mgr Lebrun est entré dans l’église après avoir prononcé une prière devant sa porte, qu’il avait auparavant déclarée “sainte”.  Les fidèles ont alors pénétré dans le lieu de culte et l’archevêque a replacé au mur la croix qui avait été descellée par les deux jihadistes.

    Accompagné par les “alléluias” de l’assemblée, il a ensuite aspergé d’eau bénite les murs, l’autel et le sol, ainsi que les fidèles, comme le veut le rite de “réparation” destiné à laver la profanation de l’attentat. Sœur Danielle, qui avait donné l’alerte le jour de l’attaque, a lu une prière, tandis que le paroissien Guy Coponet, qui a survécu miraculeusement après avoir reçu plusieurs coups de couteau ce jour-là, a lu une épître.

    L’archevêque a conclu la cérémonie en replaçant le chapelet arraché par les jihadistes dans les mains de la statue de Notre-Dame de Fatima. Au premier rang, figuraient aussi plusieurs représentants du culte musulman. Peu auparavant, sur la place de l’église, le maire de la ville Hubert Wulfranc (PCF) avait lui aussi rendu hommage au père Hamel.

    C’est une nouvelle étape de la cicatrisation, de la convalescence”, avait-il déclaré à la presse, avant la cérémonie. Le maire prévoit ainsi de faire exploiter les archives de sa commune par des historiens, en raison de la multitude de messages reçus du monde entier et envisage d’ériger un monument à la mémoire du prêtre.

    Lors de sa visite à Bakou, le pape François a par ailleurs annoncé que le délai prévu avant d’entamer la procédure en béatification du père Hamel, habituellement de cinq ans après la mort, allait être raccourci. “Je décide donc aujourd’hui de la préparer sans délai”, a annoncé l’archevêque à la fin de la messe, remerciant le pape pour son “mot de consolation”.

    La cérémonie d’hier avait pour objectif de “réparer” la profanation de ce lieu de culte, comme le veut l’Église catholique. À plus forte raison quand il s’agit d’un meurtre. Devant l’église, qui ne pouvait contenir que 300 personnes, un écran géant avait été installé. Plusieurs dizaines de fidèles musulmans avaient fait le déplacement, à l’appel de la mosquée stéphanaise Yahya, sur les hauteurs de la ville.   

     

    AFP

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete