René Bidal rencontre Gaston Flosse et Oscar Temaru

    mercredi 1 juin 2016

    Le nouveau haut- commissaire de la République, René Bidal, a rencontré merdi les anciens présidents du Pays, Gaston Flosse
    et Oscar Temaru. Le premier a insisté sur le tourisme, “notre seul débouché économique” et a évoqué son projet de statut de “Pays associé à la République”. Le second, lui, n’a évoqué aucun sujet qui fâche. Le nouveau haut-commissaire René Bidal, arrivé sur le territoire vendredi dernier, poursuit ses “visites de courtoisie” auprès des responsables du Pays.
    Mardi après-midi, il a notamment accueilli Gaston Flosse dans sa résidence, à Papeete, avant de rencontrer Oscar Temaru à la mairie de Faa’a.

    “Je lui ai remis un dossier qui contient le programme du Tahoera’a Huiraatira (de 2013, NDLR) puisque nous n’en sommes qu’au début de sa réalisation : le développement économique de notre Pays, avec en particulier les grands chantiers comme la ferme aquacole de Hao et la grande zone touristique du Mahana Beach”, a d’abord expliqué l’ancien président Flosse à la sortie de l’entrevue, qui a duré une quarantaine de minutes.

    Le leader du parti orange a particulièrement insisté sur le tourisme, “notre seul débouché économique”, en assurant que René Bidal partageait “évidemment” ce point de vue.
    Le consensus est en revanche moins sûr sur le sujet suivant : son projet de statut de “Pays associé à la République”, qu’il a présenté au nouveau haut-commissaire.
    “Il l’a ouvert, il l’a parcouru, et on a eu des échanges dont on ne peut pas encore parler aujourd’hui, a glissé le président du Tahoera’a Huiraatira. Pour l’instant, ce sont des échanges privés.”

    “Qu’est-ce qu’on a à foutre à l’ONU ?”

    Gaston Flosse ira-t-il à l’ONU comme Édouard Fritch, qui a récemment annoncé son intention d’y “porter la voix autonomiste” ?
    “Qu’est-ce qu’on a à foutre à l’ONU ? Il faut arrêter, c’est du cinéma !, s’est estomaqué le Vieux Lion, dans sa verve habituelle. Des fois, j’ai pitié de notre président. Il se prête au jeu d’Oscar (Temaru, NDLR). Il va aller dans la 120e commission paumée… Ce n’est pas son rôle. Il faut aller à Paris discuter avec l’État.”

    À l’échelle locale, le nouveau haut-commissaire lui paraît en tout cas “disposé” à entendre les revendications du Pays : “Il l’a déjà déclaré et il l’a répété : il veut absolument qu’il y ait un travail entre l’État et le Pays”, a rappelé Gaston Flosse.
    Quant à la qualité du dialogue avec le parti orange : “Nous ne pouvons que nous entendre avec l’État et son représentant. Mais il faut reconnaître que l’État n’a plus les moyens qu’il avait il y a quelques années. Il faut se débrouiller aussi par nous-mêmes. Quand on parle d’égalité réelle avec la métropole, com-ment voulez-vous faire ? Introduire le chômage ici ? Qui va payer cela ?”

    Le haut-commissaire a ensuite remis le couvert avec Oscar Temaru, le leader des indépendantistes de l’UPLD. Mais c’est plutôt dans son habit de tavana que ce dernier l’a accueilli à la mairie de Faa’a.
    “Il voulait connaître un peu la commune. Je lui ai expliqué que c’était la plus peuplée, le nombre d’enfants qui fréquentent nos écoles, le collège, le lycée professionnel…”, a simplement déclaré cet autre ancien président.  

    Ont-ils, au cours des trente minutes qu’a duré l’entretien, évoqué l’ONU ? “Non, non, non.” Le nucléaire ? “Non.”
    Le Mahana Beach et la ferme aquacole de Hao ? “On n’a pas eu le temps de parler de tout ça.”
    Mais alors, pas un seul sujet qui fâche ? “Voilà. C’est une visite de courtoisie, une première rencontre, c’est tout”, a lâché en souriant Oscar Temaru.

    Le chef du Tavini a tout de même exposé son point de vue sur le tourisme : “Je crois toujours à la construction d’un aéroport international aux Marquises pour nous rapprocher de Hawaii, a-t-il déclaré. Il y a des centaines d’hectares en friche là-bas, où on peut produire des produits frais et les exporter ici, puisque le fret est pris en charge. C’est ça, nos projets d’avenir.”  
    Dans la série “anciens présidents”, le haut-commissaire rencontrera encore “prochainement” Gaston Tong Sang, à Bora Bora, ou à Tahiti. 
    Marie Guitton

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete