Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Renforcer les liens entre la communauté chinoise d’ici et d’ailleurs

mardi 8 novembre 2016

Une photo de famille avec les membres de la fédération chinoise Si ni tong. (© John Hiongue/LDT)

Une photo de famille avec les membres de la fédération chinoise Si ni tong. (© John Hiongue/LDT)


 

Treize membres de l’association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger (APCAE) de Shenzhen ont rencontré hier les associations Chee Kong Tong et Si ni tong. Deux conventions ont été signées afin de lancer des projets communs. Pour le président de Chee Kong Tong, il faut établir “un vrai pont entre Shenzhen et la Polynésie” et pour le président de Si ni tong, il faut se lancer dans le développement des échanges avec les communautés chinoises de par le monde.

 

 

Hier matin, les membres de l’association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger (APCAE) de Shenzhen, Longgang et Nanshan ont été accueillis au siège de l’association Chee Kong Tong à Papeete.
“En tant que président de l’association Chee Kong Tong, c’est toujours une fierté et un honneur de recevoir des hautes personnalités de la République populaire de Chine dans notre pays.

Notre association œuvre au rapprochement des liens culturels et de solidarité entre la communauté chinoise de la Polynésie française et toutes les autres communautés chinoises à travers le monde et en particulier, celles de Chine.
L’APCAE protège et défend les droits et intérêts des Chinois d’outre-mer de retour en Chine, de leurs parents et des Chinois vivant à l’étranger.

De plus, vous représentez l’APCAE de la région de Canton, contrée d’origine de nos ancêtres. Il était donc tout naturel d’établir un partenariat entre nos deux associations afin de mieux servir nos membres et ainsi renforcer mutuellement nos liens d’amitié.
Cette convention finalise notre désir d’établir un vrai pont entre Shenzhen et la Polynésie française, entre le pays de nos ancêtres et la nouvelle génération de Chinois d’outre-mer que nous sommes”, a indiqué, dans son discours de bienvenue, Franklin Sui.
Cette convention que les deux parties ont ensuite paraphée a pour but de “nous aider à développer des activités culturelles, sociales et économiques, de créer une plateforme d’accueil pour les jeunes polynésiens qui souhaitent apprendre la langue chinoise à Shenzhen, de participer de manière plus régulière aux manifestations commerciales et culturelles organisées par l’APCAE et d’accueillir des investisseurs de Shenzhen en Polynésie”.

“Cette convention permettra de renforcer les liens entre la communauté chinoise d’ici et d’ailleurs. On va souvent à Shenzhen dès qu’on a une occasion de se rendre en Chine”, a ajouté le troisième vice-président, Timi Wong Yut.

 

Une autre convention signée avec Si ni tong

 

 

Après l’association Chee Kong Tong, la délégation a été accueillie au siège de Si ni tong par son président, Didier Chanzy.
“Pour la communauté chinoise, Tahiti est une terre d’accueil. Il y a 150 ans, environ 1 000 Chinois sont arrivés à Tahiti pour travailler dans les plantations. Aujourd’hui, 25 % de la population a du sang chinois et la communauté chinoise est totalement intégrée.
Si ni tong est une fédération regroupant dix associations chinoises et a pour objet de promouvoir des activités culturelles de la communauté chinoise en Polynésie française, de s’engager dans le bien être social de sa communauté et enfin de lancer le développement des échanges avec les communautés chinoises.

Parmi nos projets en cours, la réalisation d’un docu-fiction sur le martyr chinois Chim Soo Kung en partenariat avec la société MTH Production et enfin, la mise en place des journées portes ouvertes prévues pour le samedi 26 novembre sur les siang, c’est-à-dire les noms de famille.

Parmi les projets à lancer, le projet de construction d’un centre socioculturel et celui de caveaux avec aménagement d’une partie du cimetière”, a expliqué le président de Si ni tong, Didier Chanzy.
Après avoir présenté chaque membre qui compose Si Ni Tong aux invités hôtes, les deux parties ont signé une convention de partenariat afin d’être en phase dans le cadre des échanges culturels.

Une convention a été écrite en langue chinoise et l’autre en langue française et les deux présidents ont procédé aux échanges de documents.

 

De notre correspondant J.H.

 

 

René Lee,  gérant de la société Ah Sing Import à Arue et membre de Chee Kong Tong : “Ma famille est installée à Shenzhen”

1-ppt-4-jh-delegation-chinoise

 

“La venue de cette délégation de l’APCAE (association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger, NDLR) est une bonne chose pour nous les Chinois de Tahiti et cela dans le but de développer les relations amicales entre Tahiti et Shenzhen. À titre personnel, je suis déjà parti visiter Shenzhen et ses environs à plusieurs reprises. Mon dernier voyage remonte à quatre ans. Lorsque j’y vais, c’est pour le business ainsi que pour voir ma famille du côté de mon papa qui y est installée. J’en profite pour faire du tourisme et des balades. Je connais quelques membres qui font partie de cette délégation, mais il y a beaucoup de nouveaux visages.”

 

capture-decran-2016-11-08-a-08-45-28

9
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete