Habillage fond de site

La rénovation urbaine est-elle en marche ?

mardi 20 juin 2017

bouissou bidal

“27 % de la population vit dans la conurbation de Papeete, les quatre ou cinq communes les plus peuplées de Tahiti”, a souligné le haut-commissaire, René Bidal. La rénovation urbaine est un important chantier, mais “il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit immédiat”. (© Haut-commissariat)

Le premier Forum polynésien des acteurs de la rénovation urbaine s’est ouvert hier matin, à la présidence, inauguré par le haut-commissaire, René Bidal, et le ministre du Logement, Jean-Christophe Bouissou.

De nombreux services de l’État, du Pays et des communes sont rassemblés jusqu’à cet après-midi, sous l’égide de la délégation à l’habitat et à la ville, pour inaugurer “une démarche nouvelle d’amélioration de la vie quotidienne des habitants”. La réhabilitation de l’habitat insalubre tient une large place dans ce programme.

La démarche, initiée en 2015, est accompagnée par l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) et l’Agence nationale de l’habitat (Anah), dont les chargées de mission sont actuellement au fenua.

Aujourd’hui, à l’issue du forum, l’État, le Pays et quatre communes – Papeete, Punaauia, Pirae et Mahina – signeront une convention cadre pour l’élaboration et la mise en œuvre du projet de rénovation urbaine de leur choix. Faa’a pourrait également rejoindre le mouvement.

 

Grâce à l’accord de l’Élysée

 

S’ouvrira alors une période d’études préopérationnelles qui devrait durer environ un an et servir de feuille de route. Un comité de pilotage et un comité technique seront constitués.

Les projets seront travaillés selon la méthodologie de l’Anru, une approche globale et à long terme, qui prend en compte de nombreux facteurs, dont les aspects socio-économiques, les questions de mobilité et de transports et les impératifs de développement durable.

L’Anru, créée en 2004, a déjà supervisé quelque 500 projets de rénovation dans l’Hexagone et dans plusieurs départements d’outre-mer, et contribué à leur financement.

La Polynésie ne fait pas partie de son périmètre, mais l’accord de l’Élysée signé en mars prévoit une assistance technique et, à terme, il n’est pas exclu de faire en sorte que le fenua puisse bénéficier d’une aide financière de l’Anru.

Jusqu’ici, les résultats des précédentes tentatives – on pense à Mama’o, un quartier dont la rénovation est en discussion depuis bientôt vingt ans – n’ont pas toujours été à la hauteur des ambitions, a souligné René Bidal, qui a assuré que l’État “ferait le maximum”, notamment en termes de recherche de financements.

Tous les intervenants ont insisté sur l’importance de la concertation et de l’acceptation des projets par la population, et sur la nécessité d’établir un calendrier crédible et de s’y tenir.

C’est dans cette logique que les maires sont désignés comme les chevilles ouvrières de la rénovation urbaine. 

C.P.

 

bouissou

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete