Une rentrée budgétaire optimiste

    vendredi 16 septembre 2016

    budgétaire

    Édouard Fritch a dressé son bilan et quelques perspectives pour l’année prochaine. Il faut désormais attendre le débat d’orientation budgétaire pour en savoir plus sur le budget primitif 2017. (Photo : Bertrand Prévost)

     

     Ouverture de la nouvelle session à l’assemblée de la Polynésie française

     

    L’exercice de l’ouverture de la session budgétaire est rarement un mauvais moment à passer pour le président de la Polynésie française.

     

    On arrive avec sa brouette de satisfactions de l’année écoulée, on y rajoute quelques pelletées d’annonces pour l’année à venir et le tour est joué. Cette année, Édouard Fritch a pu dresser son premier bilan à la tête d’une équipe ministérielle stable, et avec une majorité acquise.

    En 2015, ce n’était pas encore le cas. Attaqué sur les chiffres par le président de l’assemblée de la Polynésie française peu avant (lire page suivante), Édouard Fritch a tenu à prouver qu’il avait poursuivi le redressement du Pays, économiquement, et socialement : hausse de l’emploi, meilleure notation chez Standards & Poor’s, concrétisations de projets et mise en place de subventions et d’aides au développement économique.

    Pour la première fois depuis près d’une décennie, nos comptes publics nous permettent d’agir sans mettre en péril nos équilibres budgétaires, le remboursement de nos dettes, le paiement de nos fonctionnaires, le règlement des entreprises qui dépendent de la commande publique, l’exécution de nos obligations sociales vis-à-vis de l’ensemble des Polynésiens”, expliquait Édouard Fritch, hier, à la tribune.

    Cinq priorités du gouvernement ont composé la toile de fond du discours du président du Pays hier : emploi, investissement, relance économique, pouvoir d’achat des ménages et stabilité fiscale. Du côté de l’emploi, avec une progression constatée en 2016, le gouvernement veut poursuivre sur sa lancée. Mise en place de l’Act-prim qui propose une exonération de charges patronales pour le premier salarié en CDI et poursuite des contrats d’accès à l’emploi avec formations à l’appui sont au programme.

     

    À fond sur le tourisme

     

    L’investissement cette année sera tourné vers le tourisme avec des projets hôteliers comme au golf de Moorea, mais aussi le centre culturel, les centrales hybrides dans les îles ou encore le pôle de santé mental. Des projets déjà évoqués mais qui devraient connaître leurs débuts en 2017. La ferme aquacole devrait elle aussi sortir de terre. Le tourisme, il en est toujours question dans le volet de la relance économique avec un espoir de passer d’ici la fin de l’année la barre symbolique des 200 000 touristes.

    Le plan de stratégie touristique 2015-2020 va suivre son cours. Quarante programmes sont en cours de réalisation et 21 sont déjà prévus pour l’année prochaine. “C’est une augmentation de budget de 50 %, soit plus de 900 millions de francs, la plus importante jamais octroyée dans l’histoire de notre tourisme, qui sera proposée”, expliquait Édouard Fritch hier. Quant au mirage Mahana Beach, sans s’attarder sur sa responsabilité d’avoir continué à mettre de l’argent dans le juke-box aux rêves, Édouard Fritch a bien fait comprendre que le projet pharaonique ne verrait jamais le jour.

    Désormais, place aux investisseurs locaux. Adieu, milliers d’emplois, milliards de francs, casino et salle de spectacle. Bonjour projet paresseux et déjà vu cent fois. Enfin, le gouvernement, après les difficiles mises en place des aides suite aux inondations de la côte est, a décidé d’en finir avec le compte d’aide aux victimes de calamités et de rendre le dispositif plus fluide.

    Un dispositif plus souple ne nécessitant pas de collectif budgétaire et permettant une intervention financière accélérée à la mesure de l’urgence des situations sera proposé”, assurait Édouard Fritch hier. Un processus qui va permettre le versement de subventions complémentaires au fonds intercommunal de péréquation. Et ça, les maires vont bien apprécier.

     

    Bertrand Prévost

     

        Retrouvez dans notre édition du Vendredi 16 septembre 2016 :       

    • Encadré : Le remaniement, c’est maintenant, ou presque
    • Encadré : Les propositions pour fin 2016 / début 2017

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete