Habillage fond de site

La rentrée, c’est pour bientôt… Achetez malins, achetez plus tôt

mercredi 26 juillet 2017

Rentré Classes

Les produits d’appel et les nouveautés sont situés juste en face de l’entrée du magasin. (© Photo : Christophe Cozette)


 

La rentrée scolaire aura lieu le 17 août. La course aux fournitures a déjà commencé. Le grand rush, pour sa part, s’effectuera début août.

“La pénibilité de la tâche annuelle”. Hormis les cadeaux de Noël, la seconde cause de pénibilité, notamment parentale, est l’achat de fournitures pour la rentrée scolaire, qui avance à grands pas puisque prévue le 17 août, pour le 1er et 2e cycle.
Écoliers, collégiens et lycéens, ils seront près de 70 000 à franchir le pas de leur établissement, ce jour-là, mais la course aux préparatifs de rentrée a d’ores et déjà démarré, même si le rush annoncé démarre véritablement début août.

“La rentrée a déjà commencé pour nous comme pour les autres commerces” explique Miri, responsable d’une grande surface spécialisée, Office One pour ne pas la nommer.
“Depuis mai, on est dessus pour préparer les commandes, avant d’aller en vacances. Elles sont déjà finies pour nous. C’est notre plus gros chiffre d’affaires de l’année et cela démarre vraiment début août. La rentrée scolaire, c’est plus de 60 % de nos références, au total, ce n’est pas rien non plus”, précise la commerçante, en plein réassortiment de ses rayons.
L’enseigne est sur le pied de guerre et, comme la responsable l’a constaté, parents et enfants viennent déjà, liste en main.

“Les gens viennent, petit à petit pour ceux qui ont le temps, mais depuis ce matin, on voit que la rentrée approche. Il y a plus de fréquentation que la semaine dernière , décrit Miri.
Certains sont rentrés de vacances ou ont touché leurs salaires, plusieurs sont des habitués et préfèrent faire leurs achats au calme. Mais le rush, c’est début août et là, tout le monde arrive en même temps”.
Valérie (lire ci-dessous) profite de cette fin du mois de juillet, pour faire ces achats scolaires, pour ses enfants, mais pas que. “Oui, c’est la pénibilité de la tâche annuelle, s’amuse la maman, qui est aussi enseignante.

 

“Éviter le rush”

 

Je viens toujours ici et j’essaye toujours de venir à cette période pour éviter le rush et parfois, on tombe sur des fins de stocks de l’année dernière, ce qui offre des tarifs avantageux bien qu’on ne trouve pas toujours tout”, commente-t-elle.
Les fins de stocks peuvent aussi rimer avec fond de tiroirs.

“Avant de partir en courses, comme la vie est chère, je regarde ce que nous avons en stock à la maison, et on achète en sorte”, dévoile Françoise, en compagnie de sa fille (lire ci-dessous).
Le panier moyen, dans l’Hexgone, n’a guère changé depuis plusieurs années et se situe aux alentours de 190 euros (23 000 F environ), incluant les vêtements de sport, notamment. Même s’il n’existe pas de chiffres officiels en Polynésie sur le sujet, il semblerait que le panier polynésien n’ait pas bougé.

“Quand je vois la liste des fournitures, le panier moyen ne change pas, grosso modo, il se situe en dessous de 10 000 F. Après, cela dépend s’il y a un achat d’une calculatrice scientifique. Cela fait vite monter le prix. C’est ce qu’il y a de plus cher en magasin”, estime la commerçante.

“Côté cartables, on le garde plusieurs années. La concurrence est forte sur ce produit. On en vend un  peu moins”, reconnaît Miri, qui positionne ses nouveautés et ses prix d’appel (et qui le resteront jusqu’à fin août), dès l’entrée du magasin.
Outre le fait qu’il est plus agréable de faire ses courses sans trop de monde autour, pensez également qualité, comme le fait Valérie, maman de deux enfants et enseignante.
“Je préfère payer un peu plus cher pour qu’un cahier dure l’année”, conclut Valérie. 

 

Christophe Cozette

Orianne Obrize
264
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete