Le reo tahiti valorisé par Disney

    vendredi 28 avril 2017

    Moana-en-version-tahit

    1. Le public était nombreux et diversifié dans le grand théâtre où a été projeté Moana. (Photo : Charles Taataroa)


    Une avant-première du dernier Disney, Moana, traduit en tahitien, a été organisée mercredi à la Maison de la culture. Y étaient conviés des représentants du monde de la communication et de la culture, appelés à donner leur avis à l’issue de la projection. L’occasion de s’interroger sur les moyens à mettre en œuvre pour valoriser davantage la langue tahitienne et l’empêcher de disparaître.

     

    Le dernier Walt Disney, Moana, a été projeté dans sa version tahitienne mercredi soir, au grand théâtre de la Maison de la culture, devant un public spécialement invité pour l’occasion et composé d’académiciens, de journalistes, de professeurs de reo ma’ohi mais aussi de chefs de groupes de chants et de danses. Cette soirée a été l’occasion pour eux de voir la qualité du travail réalisé par l’équipe de traducteurs locaux en un court laps de temps. Celle-ci n’a en effet eu qu’un seul mois pour traduire intégralement Moana.

    Un challenge relevé avec brio car, en plus de trouver les mots justes, il fallait également les mettre dans la bouche des personnages. Et c’est bien la première fois que les traducteurs locaux devaient composer avec cette contrainte.

    Le résultat est sans conteste éblouissant bien qu’aucun d’entre eux n’ait suivi de formation spécifique pour assurer une telle mission, alors que la société Walt Disney est très exigeante quant à la qualité du travail. L’équipe polynésienne était pilotée par Étienne Raapoto, ancien journaliste de Polynésie 1ère, et Hinano Murphy, de l’association Te pu atiti’a de Moorea. Ils ont mis tout leur cœur et leur âme dans ce travail de traduction, et cela se ressent dans le film. C’est la première fois qu’un Walt Disney est entièrement traduit en tahitien.

     

    Un débat constructif

     

    À l’issue de la projection, un débat a été organisé pour permettre aux invités de donner leurs impressions, d’analyser la manière dont la langue a été utilisée dans la légende et enfin de réfléchir à comment valoriser davantage la langue tahitienne aujourd’hui. Le débat a été très constructif puisque chacun a émis des souhaits et des propositions pour que la langue tahitienne ne se perde pas, comme la mise en place d’un programme ou d’une structure dédiée à la promotion de ce patrimoine ou encore la révision du programme scolaire.

    Le travail réalisé par l’équipe de Walt Disney a montré une manière de valoriser la langue tahitienne, reste à en trouver d’autres pour poursuivre dans cette voie.

     

    C.T.

     

    1

        Edition abonnés
        Le vote

        Selon vous, que faudrait-il faire pour améliorer les transports en commun ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete