Réouverture progressive des restaurants et de l’hôtel de l’établissement

    jeudi 3 septembre 2015

    Depuis la semaine dernière, l’hôtel et les restaurants du lycée hôtelier de Tahiti ont rouvert leurs portes au public. 602 élèves ont fait leur rentrée scolaire cette année.  L’établissement se prépare à accueillir le concours international de la cuisine, organisé par l’Australian Culinary Federation.

    Cette semaine, les deux restaurants pédagogiques du lycée hôtelier de Tahiti ont rouvert leurs portes au public. L’établissement propose deux types de restaurant : un restaurant gastronomique ouvert midi et soir et une brasserie ouverte à midi uniquement.
    “La réouverture est progressive durant tout le mois de septembre, car elle se fait en fonction du travail pédagogique des élèves”, explique Pascal Maillou, le nouveau proviseur de l’établissement, arrivé cette année de métropole.
    La semaine dernière, c’était au tour de l’hôtel du lycée de rouvrir. Référencé sur le site international booking.com, sur lequel il détient la note de 8.5/10, il a été classé 3 étoiles, cet été. “Nous avons décidé de mettre en place une politique de rénovation et de développement des services autour de l’hôtel, pour être à la hauteur de ces 3 étoiles, tant au niveau de la structure d’accueil, qu’au niveau de la qualité des chambres. Des travaux sont donc en cours dans les bungalows et dans les chambres, pour une remise à niveau des lieux”, explique Pascal Maillou.
    Le lycée hôtelier de Tahiti fête aujourd’hui ses 12 ans d’existence. Le 12 août, 602 élèves ont fait leur rentrée scolaire, un effectif en hausse, d’année en année.
    “On fait le plein dans toutes les sections. On a même des listes d’attente. En section tourisme par exemple, on a une centaine d’élèves sur liste d’attente”,
    précise Pascal Maillou.
    L’établissement accueille des élèves du CAP au BTS en passant par des bacs professionnels et technologiques dans les domaines de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme. Il possède également une unité pédagogique d’intégration (UPI), réservée aux élèves relevant d’une situation de handicap et à besoins éducatifs spécifiques.

    Possibilité de suivre de hautes études

    “Nombreux sont les élèves de CAP qui poursuivent dans les sections bac pro. Le bac en poche, ils sont en moyenne 20 % à poursuivre leurs études en BTS. Puis un certain nombre d’entre eux continue à se former à l’Université de la Polynésie en licence professionnelle hôtellerie et tourisme”, explique Pascal Maillou. Suite à leurs études, certains intègrent des entreprises de restauration et hôtellerie locales, d’autres partent à l’international, pour parfaire leur compétence…
    “On a un réseau de partenaires, notamment pour envoyer nos élèves en stage, très important. Les entreprises sont satisfaites de nos élèves et les réclament en stage, mais je n’ai, à ce jour, aucune visibilité sur l’insertion réelle de nos élèves dans ces secteurs en Polynésie française, après leurs études. Cependant, j’ai le projet de mener, cette année, des études pour mieux connaître l’évolution de nos élèves à leur sortie du lycée”, précise Pascal Maillou.
    Très dynamique, l’établissement participe chaque année à de nombreux événements. Du 3 au 10 octobre, elle accueillera notamment le concours international de la cuisine, organisé par l’Australian Culinary Federation, concours auquel l’école participe déjà depuis huit ans.
    “Cela fait trois années de suite, que nos élèves montent sur le podium et l’an dernier, ce sont nos élèves qui ont remporté le concours. Les dernières éditions de ce concours se sont déroulées au Japon, puis en Nouvelle-Zélande et, cette année, c’est à notre tour d’accueillir le concours dans nos locaux, à Tahiti. Nous ferons en sorte que la culture polynésienne soit à la fête”, raconte Pascal Maillou. Neuf pays du Pacifique concourront à cet événement : Japon, Taiwan, Nouvelle-Zélande, Australie, Guam, Singapour, Fidji, les îles Cook et la France (Nouvelle-Calédonie et Tahiti). Plus tard, en avril, le lycée participera au concours de pâtisserie, concours local au cours duquel s’affronteront professionnels et élèves de l’établissement. Enfin, au mois de juin, aura lieu le grand gala de l’école.
    Pour Pascal Maillou, “l’objectif de l’établissement est véritablement de former l’excellence dans les métiers de l’hôtellerie, du tourisme et de la restauration, car ce sont des secteurs stratégiques.”

    E.P.

    Lire nos interviews dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique

    Pratique

    > Restauration
    La brasserie est ouverte à partir de midi. Tarifs à la carte.

    Ouverture en septembre :
    les 8, 11 et 18
    Restaurant gastronomique : ouvert à midi, à partir de
    12 heures, et le soir à partir de 19 heures.
    Un menu gastronomique de
    quatre plats est proposé à midi au tarif de 3 000 F et, le soir, à un tarif variant entre
    3 500 F et 4 000 F.
    Chaque semaine, les menus sont consultables sur la page Facebook du lycée : École hôtelière de Tahiti.

    Ouverture à midi en septembre : les 8, 9, 10, 11, 16, 17, 18 et 30.
    Ouverture du soir en septembre : les 9, 10, 16, 17 et 30
    Réservation conseillée au 40.50.45.60 ou 40.50.45.62

    > Hôtellerie
    Trois catégories de chambres : chambre standard (8 000 F la nuit), chambre luxe (9 000 F la nuit) et le bungalow avec vue sur la mer (10 000 F la nuit).
    Petit-déjeuner continental à 700 F.

    > La boutique
    Ouverture du mercredi au vendredi, de 11 h 30 à 14 heures.

    Quelques chiffres

    Fréquentation du lycée : 372 filles contre 229 garçons
    70 enseignants encadrent les 602 élèves du lycée
    258 élèves sont internes, soit 43 % de l’effectif global
    25 % des élèves viennent des îles
    Les deux formations les plus attractives : les bac pro cuisine et le BTS tourisme

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete