Reporters sans frontières interpelle Édouard Fritch

    jeudi 19 mars 2015

    Dans une lettre ouverte publiée aujourd’hui (lire ci-dessous), Reporters sans frontières interpelle le président du Pays notamment à cause de ses propos tenus lors des vœux à la presse en janvier dernier.
    Dans son introduction, la lettre stigmatise également la difficulté supposée d’exercer le métier de journaliste en Polynésie du fait des conflits d’intérêts très présents au fenua. Et de citer en exemple… La Dépêche de Tahiti. Un procès tout à fait injuste qui est fait à notre journal qui n’est soumis à aucune censure, ni autocensure. Précisément, en ces temps de lutte politique fratricide au Tahoera’a, nous sommes soumis à la pression des deux camps et nous faisons notre métier avec rigueur et déontologie.
     
    Bertrand Parent, rédacteur en chef de La Dépêche de Tahiti

    Voici l’intégralité de ce courrier :

    Tôt of 2015-03-19 17:35:00
    La question est : pour RSF a senti le besoin de lui envoyer une lettre? Qui leur a donner les infos? Car nous ne sommes pas grand chose peur eux en plein milieu du pacifique....'.
    Claude DAVIO 2015-03-19 14:31:00
    La liberté de la presse ne veut pas dire la liberté de salir impunément quiconque. La meilleure réponse à cette lettre la poubelle ou même plus ....
    LEPETANT 2015-03-19 13:48:00
    MDR. La lettre de RSF est partie directement à la poubelle.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete