Habillage fond de site

Retour sur le sacre de Miss Tahiti 2018, Vaimalava Chaves

lundi 25 juin 2018

podium miss tahiti

Après près de cinq heures de show et de défilés, Vaimalama Chaves, grande favorite, a été élue Miss Tahiti 2018. (Photo : Marion Lecas)


Vaimalama Chaves a été sacrée reine de beauté vendredi dernier lors de l’élection de Miss Tahiti 2018 dans les jardins de la mairie de Papeete. La candidate numéro 6 était pressentie favorite et son élection, pour beaucoup, n’a pas été une grande surprise. Toutefois la soirée a conservé son lot de malices. Retour en trois points sur les choses qui nous ont fait rire, tiquer ou pleurer (enfin quand même pas, mais presque).

 

1. Le public, complètement euphorique

C’est une règle que (presque) tout le monde connaît : le vote du public compte pour 25 % dans la note finale. Une raison suffisante de se mobiliser pour les proches des jeunes compétitrices. Dans les tribunes, chaque groupe de spectateur avait sa préférence. Des ballons violets, dorés ou fluorescents battaient les airs, accompagnés par les portraits des jeunes femmes.

Chaque candidate était soutenue, mais c’est sans hésitation le clan Chaves qui a crié le plus fort. Vaimalama, qui portait le numéro 6, a été littéralement acclamée à chaque passage. “Mes parents ont beaucoup d’amis, confie sa petite soeur Orivai, on a envoyé plein de SMS pour que tout le monde vienne soutenir Vaimalama.” “On a aussi imprimé et distribué son portrait” , renchérit son aînée Hanatea.

Une stratégie gagnante pour la famille Chaves, qui a toutefois été grandement aidée par les réseaux sociaux : sur Facebook, la numéro 6 explosait les compteurs de like. À noter que c’est elle qui, après le gala du 2 juin, avait été choisie par le public pour être d’office qualifiée en finale.

 

2. Les tables qui débordaient de plats, et de vin

Pour les Tahitiens dont la motivation était grande et le portefeuille fourni, des formules de 14 500 à 10 500 F permettaient d’accéder à l’offre dîner. Et d’ainsi profiter de tables idéalement placées, au bord du podium, et d’un va-et-vient de nourriture.

Des invités détaillent : “On a le droit à huit plats différents : des crevettes panées sauce aigre douce, du poulet laqué au gingembre, des poissons cuits à la vapeur, des légumes, du boeuf braisé…” Sans compter sur les éternels macarons en dessert.

 

3. Les costumes végétaux, beaux mais compliqués à porter

Épreuve toujours très vantée et à raison, puisqu’elle est unique au monde, le défilé en costumes végétaux a encore tenu ses promesses. Les talents du fenua ont redoublé d’imagination pour célébrer la culture polynésienne.

L’émotion était perceptible. Les îles Marquises, Australes, de la Société … toutes étaient représentées à travers de somptueuses tenues.

Somptueuses, certes, mais si compliquées à enfiler. En coulisses, deux porteurs ont tenu la robe de Tihina Ropitea pendant près d’une demi-heure, pendant qu’une jeune fille disséminait des morceaux de scotch çà et là et qu’une autre donnait les derniers ordres : “Et c’est à ce moment exact que tu laisses descendre la robe !”

Le prix du plus beau costume végétal a été attribué à la candidate numéro 2, Ravahere Munoz-Lucero. Une soirée qui se voulait “d’anthologie” et pour laquelle des moyens colossaux ont été déployés. Toutefois, certains restent assez indifférents au spectacle, à l’image de cette adolescente qui soupire : “Je viens juste voir ma cousine remettre sa couronne et après au-revoir, je vais m’amuser ailleurs”.

 

Marion Lecas et Victor Le Boisselier

miss tahiti miss tahiti miss tahiti jury classement miss tahiti

public miss tahiti

La formule “gold” permettait, pour 14 500 F de dîner à Tihina Ropiteau, numéro 8. l’une des douze tables les mieux placées, près de la scène. (Photo : Marion Lecas)

Photo 4

Ravahere Munoz-Lucero, candidate n°2, a obtenu le prix du plus beau costume végétal. (Photo : Marion Lecas)

Photo 5

Tihina Ropiteau, candidate n°8, est arrivée sur scène avec deux porteurs, pour sa très jolie robe végétale. (Photo : Marion Lecas)

Photo 6

A également eu lieu l’épreuve redoutée du maillot de bain. (Photo : Marion Lecas)

Photo 7

Les quatre finalistes. (© Marion Lecas)

Photo 8

La tension était palpable alors qu’il ne restait que deux candidates. (© Marion Lecas)

Photo 9

C’est Turouru Temorere, Miss Tahiti 2017, qui a remis sa couronne à Vaimalama Chaves. (© Marion Lecas)

 

 

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French Bee, compagnie aérienne low cost, enchaîne les retards, annulations ou “problèmes techniques”. Pour vous :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete