Retour sur Hawaiki Nui va’a : EDT Va’a marque l’histoire

lundi 10 novembre 2014

La 23e édition de la course Hawaiki Nui Va’a aura été marquée par plusieurs événements qui resteront gravés dans les mémoires avec le grand chelem d’EDT Va’a A, complété par la belle quatrième place de l’équipe B, la météo exécrable du premier jour, et des inscriptions en baisse dans les catégories hommes, femmes et juniors. Cette baisse des engagés a été heureusement compensée par la venue de plusieurs clubs de l’extérieur, aussi bien de métropole que de Californie ou de Hawaii. Si les rameuses hawai-iennes ont, hélas, dû déclarer forfait juste avant le départ de la Va’ahine –officiellement “pour des raisons financières”, selon Élise Maamaatuaiahutapu dite “Tutu”–, les performances des rameurs hawaiiens ont été respectables avec les onzième et 23e places de Mellow Johnny et du Team Hawaii. Pour une premiere participation, les Californiens du Newport Atlhétic Club ont décroché une belle 50e place. En ce qui concerne les clubs métropolitains, Va’a Hui (68e), Canoe-Kayak Côte de lumière (69e) et Handi’Vision (77e), ont fait preuve de beaucoup de courage. Notamment pour ce dernier qui était, comme son nom l’indique, composé d’athlètes handisports. Sa 69e place décrochée lors de la première étape (Huahine-Raiatea), aura été fort remarquée, si bien qu’ils remporteront le prix du courage offert par La Dépêche de Tahiti.
“Cette récompense de 50 000 Fcfp nous sera utile pour l’année prochaine car nous avons bien l’intention de revenir, même si cette course est vraiment très difficile”, a d’ores et déjà prévenu Ronan Bernard, capitaine de Hand’Vision, encore tout ému de cette récompense.
Les deux autres équipages méritants ont été des îliens avec Pekahikura no Makemo pour leur deuxième étape arrivée à la 43e place malgré un balancier cassé et les vétérans de Pihaena Va’a qui, malgré avoir occupé le bas du classement (84e, 81e et 84e) auront toujours gardé le sourire et un esprit combatif.
Les îliens auront marqué cette édition. Le club de Huahine, Matairea Hoe, s’est hissé sur la deuxième marche du podium du classement général. Une performance d’autant plus remarquable que les trois étapes ont été effectuées sans changement.
Mais c’est bien Hinaraurea qui a été la belle surprise de la Hawaiki Nui Va’a 2014 car personne n’aurait pronostiqué la troisième place du club de Raiatea à la troisième place finale.
Deux clubs des îles essentiellement composés d’amateurs, telle a été la recette de cette 23e édition quand, derrière de grosses écuries comme Shell Va’a (6e) ou Team OPT (8e) souffraient le martyr.
Et les raisons de la nouvelle déroute de Shell Va’a ont clairement été identifiées. “On a beaucoup tourné au niveau des équipages, mais on n’a jamais réussi, depuis le début de l’année, à trouver une composition type, que ce soit dans la A ou dans la B, d’où notre choix de partir avec une seule pirogue au lieu des deux habituelles. On n’était sans doute pas prêt pour ce Hawaiki Nui, s’est expliqué Richel Moux, président de Shell Va’a.
Paddling Connection n’a pas tenu la distance. Quant à Paddling Connection, c’est du côté de la composition de l’équipage qu’il faut chercher pour trouver l’explication de cette cinquième place, alors que l’on s’attendait forcément à mieux de la part du champion en titre. “Je suis tout de même un peu déçu au sujet des résultats des deux premiers jours, mais surtout de celui du troisième jour qui nous a coûté notre podium. Nous finissons cinquième au classement général, alors que nous étions partis pour gagner ou être deuxième au pire. Dans la troisième étape, nous avions des gars blessés, et on n’a pas pu bien marcher ce dernier jour-là. On a manqué de punch, ce n’est peut-être pas le bon choix d’équipages que l’on avait aligné pour le dernier jour. Un de nos gars a eu une blessure à l’entrée de la passe, il s’est bloqué le dos et ne pouvait plus ramer, il avait eu ça l’année dernière déjà avant d’aller à Hawaiki Nui lorsqu’il était à EDT, mais on n’était déjà pas dans le top avant qu’il y ait cette blessure-là”, a déclaré déçu Wilfred Ah-Min, président et coach de Paddling Connection.
Malgré la tempête qui a sévi sur cette 23e édition de Hawaiki Nui va’a –notamment lors de la 1re étape–, le comité organisateur a, encore une fois, maîtrisée de main de maître cet événement.
 
Jean-Marc Monnier

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete