Rétrocession des terrains militaires, le processus s’accélère enfin

mercredi 15 juillet 2015

Il en est question depuis 2009 et la réforme des armées laissant plusieurs sites implantés en Polynésie inoccupés. Cette année-là, il est question de rétrocéder, pour un euro symbolique, les terrains militaires de Papeete, Arue, Faa’a, Mahina, Pirae, Punaauia, Taiarapu-Est, Teva i Uta à Tahiti, mais aussi Tureia, Hao et Nuku Hiva dans les îles. 
Depuis cinq ans pourtant, le dossier a bien du mal à progresser. Cependant, comme l’indiquent nos confrères de 
Radio 1, une réunion s’est tenue jeudi dernier entre le haut-commissaire, le président du Pays et les maires des six communes concernées par la rétrocession des terrains militaires : Papeete, Faa’a, Pirae, Arue, Mahina et Taiarapu-Est. 
Lionel Beffre aurait indiqué, à cette occasion, que les maires de ces communes pourraient signer le contrat de redynamisation des sites de défense (CRSD) au mois de décembre. Les tavana ont jusqu’à cette date pour représenter le dossier de leurs projets de reconversion. 
Selon Radio 1, la question d’une rétrocession directe ou au travers d’un syndicat mixte n’a pas été encore tranchée. Pas moins de 1,2 milliard de francs seront alloués à la prise en charge des études qui permettront la réalisation des dossiers, assumés pour 500 millions pour le Pays et 700 pour l’État. 

F.C.

MOOREA56 2015-07-15 19:53:00
J'ACHETE POUR 2 EUROS
    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete