Habillage fond de site

Réunion sous haute tension entre vice-recteur et parents d’élèves

vendredi 6 octobre 2017

parent élèves

Les associations de parents d’élèves de Taravao, Papara, Paea, Faa’a et Papeete ont exprimé leur ras-le-bol au vice-recteur,
hier après-midi. (© Jennifer Rofès)

“Je peux très bien être aussi désagréable que vous”, a annoncé d’entrée de jeu le vice-recteur à l’encontre de Tepuanui Snow, devant des parents d’élèves médusés, alors même qu’ils n’avaient pas encore pris place autour de la table.

Le fait est que le président de la Fédération des associations de parents d’élèves avait rendez-vous hier avec le vice-recteur pour discuter de plusieurs points, dont un portant sur l’absence de professeurs dans divers établissements depuis le début de l’année scolaire.

Mais Tepuanui Snow n’était pas venu seul. Les associations de parents d’élèves (APE) de Taravao, Papara, Paea, Faa’a et Papeete avaient décidé de l’accompagner pour avoir des explications.

C’est ce qui semble avoir agacé le vice-recteur, qui a poursuivi son entrée en matière en disant : “J’aimerais, M. Snow, qu’à titre de courtoisie, si vous souhaitez que l’on parle d’un autre sujet, vous me préveniez.”

Cette tension palpable et ce ton professoral à l’égard du président de la Fédération des associations de parents d’élèves a fini par mettre en colère les parents présents.

 

Des 1re S sans prof de physique

 

“Depuis le 17 août, les élèves de 1re S (scientifique, NDLR) du lycée Gauguin n’ont pas de professeur de physique. Cette matière n’est pas une option en 1re S. Cela fait sept semaines que les 1re STMG  (sciences et technologies du management et de la gestion, NDLR) n’ont pas de professeur de français. Or, à la fin de l’année, ils ont le bac de français. Il n’y a pas de professeurs de latin et grec pour les élèves ayant choisi cette option au bac. Le premier trimestre de l’année scolaire se finit dans un mois. Que faites-vous pour nos enfants, M. le vice-recteur ?”, l’a interrogé une mère de famille à bout de nerfs. 

Alors qu’une autre ajoutait : “La Constitution du 4 octobre 1958 précise que l’organisation de l’enseignement public est obligatoire, gratuite et laïque à tous les degrés. C’est un devoir de l’État. Le non-remplacement des professeurs est une faute grave de l’État, qui compromet la réussite scolaire des enfants. Les absences leur portent préjudice et remettent en question l’égalité des chances.”

À Gauguin, 240 élèves sont directement concernés par cette situation.

Mais ces arguments n’ont vraisemblablement ni ébranlé ni gêné le vice-recteur, qui a rétorqué “faire le travail pour pouvoir mobiliser des moyens visant à remplacer les enseignants”.

Avant d’ajouter : “Donnez-moi le temps, j’ai besoin de travailler. Si vous êtes pressés, il faut de temps en temps savoir ne pas l’être car les procédures ne sont pas aussi simples que ça.”

 

La “condescendance” du vice-recteur

 

Un discours jugé narquois et condescendant par Tepuanui Snow, qui s’est emporté : “Donc des classes sans professeurs ne vous tracassent pas ? C’est comme ça que vous traitez nos enfants, qui sont apparemment le centre de vos préoccupations ?”

Pour justifier l’absence de professeurs, le vice-recteur aurait expliqué à des parents venus le voir mercredi que le problème provenait d’un manque de budget.

Une justification qu’il a réitérée hier après-midi. “Je suis comptable d’un budget qui doit s’utiliser sur l’année. Je suis arrivé en mai. Ce n’est pas moi qui l’ai utilisé en début d’année.”

Cet argument a fini par exaspérer l’assistance. “Je ne comprends pas que l’on puisse opposer des questions de budget à la réussite de nos enfants”, s’est énervé Guy Gooding, président de l’APE du collège Henri-Hiro, à Faa’a, qui a fini par dire au vice-recteur qu’il n’était qu’un menteur. 

Un qualificatif repris et argumenté par Tepuanui Snow : “À la dernière réunion, votre secrétaire générale a dit qu’un document détenu par le ministère de l’Éducation bloquait les affectations des professeurs. Le lendemain, la ministre nous a reçus. Elle nous a présenté tous les documents. Vous mentez. Vous êtes vice-recteur monsieur, respectez au moins votre fonction.”

Pour clore le débat, le vice-recteur a annoncé que le manque de professeurs au lycée Gauguin serait solutionné dès lundi prochain, tout comme au lycée hôtelier.

Une annonce qui a laissé dubitatifs les parents d’élèves, qui considèrent être baladés, de lundi en lundi, depuis sept semaines.

 

Jennifer Rofes

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon-vous, qui sera élue Miss Tahiti 2018 ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete