Rififi autour des nominations au conseil d’administration d’ATN

    mercredi 8 octobre 2014

    Volonté de faire oublier Gaston Flosse trop rapidement ou maladresse du jeune président qui prend ses marques, la nouvelle hier de l’ouverture à l’opposition du conseil d’administration (CA) d’Air Tahiti Nui a une fois encore été diversement appréciée au parti orange. 

    Dans les faits, le jeu d’ascenseur entre les anciens ministres et les nouveaux a créé des trous au sein du CA de la compagnie au tiare. Marcel Tuihani siégeait comme ministre au sein du CA. Jean-Christophe Bouissou et Édouard Fritch y étaient en tant que représentants de l’assemblée de la Polynésie française.

    Hier, le blog Tahiti Today faisait état de la volonté du gouvernement d’ouvrir le conseil d’administration à l’opposition en nommant Teva Rohfritsch et Tony Géros, les présidents des groupes A ti’a Porinetia et UPLD, pour remplacer Édouard Fritch et Marcel Tuihani au sein du CA, tout en conservant Jean-Christophe Bouissou, devenu membre de fait en sa qualité de ministre des Transports aériens. 

    Cette position aurait été évoquée vendredi dernier lors de la commission de contrôle budgétaire et financier. Une commission qui sera saisie pour avis si le gouvernement souhaite effectivement procéder à ces nominations avant de signer un arrêté en conseil des ministres.

    Hier soir, en l’absence d’Édouard Fritch au conseil politique du Tahoera’a, c’est Jean-Christophe Bouissou, qui avait la lourde charge de défendre cette position d’ouverture à l’opposition souhaitée par le nouveau président du Pays lors de son discours d’investiture il y a peu à l’assemblée de la Polynésie française. Le président du Tahoera’a qui depuis le début milite pour une assemblée “sans alliance” s’opposera certainement à ces nominations.

    Alors que chez les orange, les tensions sont toujours vives, il n’est pas impossible que les noms des deux élus de l’opposition pour siéger au sein du CA d’Air Tahiti Nui soient finalement retirés. “Si le conseil politique du Tahoera’a refuse ces nominations, je ne crois pas que le gouvernement passera de force”, expliquait hier un proche du parti. 
     

    Bertrand Prévost

    BLACHERE BERNARD 2014-10-08 14:26:00
    Dans quel pays un conseil politique d'un parti prend les décisions au lieu et place d'un gouvernement? En Union soviétique, non en Polynésie Française. Heureusement, FRITCH n'a pas obtempéré a cette convocation en déléguant à son ministre Bouissou et en attendant la décision de la commission de contrôle. C'est Flosse qui s'est encore ridiculisé en ne voulant pas céder une parcelle du pouvoir qu'il a perdu.Décidément c'est un pauvre type qui a une notion très personnelle de la démocratie.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete