Le “Rising Sun” en baie de Paopao

    mercredi 15 mars 2017

    rising sun

    Le dixième plus grand yacht au monde en visite en baie de Paopao. (© Jeannot Rey/LDT)

    Arrivé lundi matin en début de matinée en baie de Paopao pour environ 24 heures d’escale, le Rising Sun qui détient le titre du dixième plus grand yacht privé du monde, avec ses 138,40 m de long est un yacht de luxe dessiné par Jon Bannenberg et construit par les chantiers allemands Lürssen.

    Mis à l’eau en 2004, il avait été commandé à l’origine par le PDG d’Oracle Corporation, Lawrence Ellison. Son entreprise est spécialisée dans les systèmes de gestion de bases de données. Puis le Rising Sun a été copropriété d’Ellison et de David Geffen, l’un des créateurs de DreamWorks SKG, lequel est depuis 2010 son seul propriétaire.

    L’architecture navale de ce navire imposant a été confiée à Lürssen Yachts,le design extérieur conçu par Jon Bannenberg et l’intérieur par Seccombe Design.

    Le Rising Sun a été reconditionné en 2007.

    D’une longueur de 138,40 m pour une largeur de 18,5 m et un tirant d’eau de 4,90 m. Sa coque est en acier et sa superstructure en aluminium. Le Rising Sun est motorisé par quatre moteurs diesel MTU 20V 8000 M90 développant chacun 12 230 cv, qui propulsent le yacht à une vitesse maximum de 28 nœuds (51,8 km/h) et une vitesse de croisière de 26 nœuds (48,2 km/h).

    Côté habitat, le Rising Sun dispose de quatre-vingt-deux cabines, suites et salons, réparties sur cinq étages constituant une surface habitable supérieure à 8 000 mètres carrés. Au milieu de celles-ci, on trouve notamment une salle de sport, une salle de cinéma à écran plasma géant, une cave à vin et de nombreuses salles de bains à jacuzzi.

    Une des particularités de ce palace flottant est qu’il est équipé d’un terrain de basket-ball qui sert également d’héliport si nécessaire.

    En novembre 2014, la partie arrière du navire fut entièrement redessinée afin d’accueillir une immense piscine en carbone. Les travaux ont été réalisés par Compositeworks aux chantiers navals de La Ciotat.

    Pour la petite histoire, la rumeur courrait sérieusement hier que ce qui motivait la venue de ce navire en Polynésie française avait un lien avec celle d’une grande personnalité politique “à la retraite”. Fabulation, ou réalité ?  Laissons la place au rêve !

    De notre correspondant Jeannot Rey

     

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Votez pour votre candidate préférée à Miss Tahiti 2017 :

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete