Risque sanitaire – Baignade interdite au Taaone

    vendredi 8 janvier 2016

    Le mystère est resté entier une partie de la journée après une alerte donnée par la mairie de Pirae, la direction de la Santé et l’hôpital. Finalement, en raison d’eaux suspectes, et au nom du principe de précaution, ces institutions ont annoncé que la baignade était interdite pour une durée indéterminée dans la baie de Taaone à Pirae.
    Explications : le centre hospitalier de Polynésie française (CHPF) rejette environ 400m3 d’eaux usées par jour via sa station d’épuration interne, des eaux utilisées aussi bien pour l’arrosage que pour les soins. La canalisation de la station, en acier, traverse la baie de Taaone sur un kilomètre et déverse ses eaux usées à 60 mètres de profondeur, derrière la passe de la baie du Taaone. Fin octobre 2015, tout semblait normal, la maintenance l’ayant constaté comme cela est imposé, la prochaine visite de contrôle devant avoir lieu fin janvier 2016.
    Mais début décembre, les services du CHPF constatent via leurs mesures régulières, de légères anomalies, notamment au niveau de la pression dans cette canalisation, cette dernière ayant chutée de manière de manière brusque. Le manque de pression a perduré, les fêtes de fin d’année sont passées, et les dégâts, les 5 et 6 janvier, ont été constatés. Deux plongées, réalisées par l’entreprise spécialisée Pacific Ocean Scuba service, ont constaté, photos à l’appui, que la conduite des eaux usées est à terre et non sur les plots censés l’accueillir sur au moins 40 mètres, et plus grave encore, que cette canalisation a été démembrée au tiers de sa distance, provoquant ainsi une fuite à 180 mètres de la plage, à une dizaine de mètres de profondeur.  Ainsi, les eaux rejetées à seulement 10 mètres de profondeur deviennent désormais suspectes pour des raisons de normes et ont incité l’hôpital à jouer la transparence et les autorités concernés à prendre leur responsabilité.
    Du côté du CHPF, l’étude technique et le devis pour une réparation temporaire (dans les prochains jours), puis définitive (dans le mois) sont d’ores et déjà lancés, ainsi que les dispositions au niveau des assurances. L’éventualité d’un dépôt de plainte n’est pas, pour le moment, envisagée.

    Une explication à l’incident

    En effet, il semblerait que cet incident soit dû à un navire, plutôt imposant, qui aurait, à l’aide d’une ancre par exemple, déplacé puis rompu l’émissaire. L’incident se serait produit fin novembre-début décembre, il ne reste plus qu’à chercher quel navire aurait pu causer ces dégâts, le chenal étant de compétence du Port autonome de Papeete.
    Prévenu rapidement par le centre hospitalier, le centre d’hygiène et de salubrité publique de Pirae a appliqué le principe de précaution et a donc préconisé l’interdiction de la baignade et des activités nautiques, une mesure validée hier matin, par le conseil municipal de la commune, par un arrêté d’interdiction temporaire, daté du 8 janvier.
    Les instances, tant publiques que sanitaires, hier après-midi, refusaient le mot “pollution”, préférant le mot “précaution”, sur cette zone de la Fautaua à la pointe Iriti. Avec cette interdiction, “on essaye ainsi d’empêcher les gens d’être en contact”, ont clamé les instances hier, sachant pertinemment que ces derniers ne seront pas verbalisés mais simplement prévenus par la brigade municipale, durant le week-end.
    Quels seraient les risques encourus ? “L’individu pourrait avoir un petit dérangement sur le plan intestinal ou une petite intolérance au niveau cutané”, a précisé le docteur Philippe Dupire, praticien hygiéniste au CHPF (lire interview). Si le temps le permet, il est donc recommandé de changer de spot de baignade ce week-end, si vous ne souhaitez pas vous gratter la semaine prochaine, tout en passant votre temps aux toilettes. Un baigneur averti en vaut deux.

    Christophe Cozette

    Lire plus dans La Dépêche de Tahiti ou en vous abonnant au feuilletage numérique

    SIRE 2016-01-09 01:15:00
    On nous aurait dit les rejets de la médecine nucléaire se retrouvent à 10 m de profondeur cela aurait été un peu plus crédible. Mais là juste pour quelques paquets de merde, on nous prend pour des jambons.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete