Habillage fond de site

Les romans Pina et La marque des dieux plébiscités par les lycéens et les écoliers

mercredi 16 mai 2018

2L’association des membres de l’ordre des palmes académiques (Amopa) a dévoilé ce mardi, à la Maison de la culture, les deux lauréats de ses prix littéraires. Et pour désigner les meilleurs ouvrages édités cette année au fenua, l’association a fait appel à la jeune génération. Ce sont en effet plus de 600 lecteurs, des écoles primaires et des lycées de la Polynésie française, qui ont constitué le jury pour cette année. “Une action de promotion de la lecture, mais aussi pour faire connaître et apprécier la production littéraire locale hors des sentiers académiques”, a précisé Yvonne Shigetomi, présidente du bureau de l’Amopa en Polynésie française. 

Onze ouvrages (six pour les écoliers et cinq pour les lycéens) ont été évalués par ces jeunes critiques littéraires, et deux catégories ont été dégagées. Un prix littéraire “écoliers” et un prix littéraire “lycéens”.

On avait une grille d’évaluation pour chaque livre. Par exemple, on devait noter sur une échelle de 0 à 10 comment on avait apprécié l’histoire du livre, la typographie, ou encore la manière d’écrire de l’auteur”, a indiqué Lucie, élève au lycée Samuel-Raapoto.

À ce petit jeu des notes, c’est le roman Pina de Titaua Peu, paru aux éditions Au vent des îles, qui remporte la palme Amopa des lycéens. Celle des écoliers est, quant à elle, revenue à Patrick Chastel et son roman illustré La marque des dieux, paru aux éditions Haere Po.

Suite à la remise des prix, les écrivains lauréats ont eu, pendant 45 minutes, un moment d’échange et de partage avec les élèves présents à la Maison de la culture.

D.T.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French Bee, compagnie aérienne low cost, enchaîne les retards, annulations ou “problèmes techniques”. Pour vous :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete