Roti Make et Sabrina Birk-Levy ouvrent leur atelier-école

    mercredi 22 juillet 2015

    En début de semaine, Roti Make, reconnue dans le monde la mode, et l’artiste-peintre Sabrina Birk-Levy ont lancé leurs premiers ateliers en commun, ouverts aux adultes comme aux enfants, au premier étage du bâtiment Ace, à Faratea. 
    En matinée, Roti Make dispense une formation de couture, tandis que Sabrina Birk-Levy prend le relais l’après-midi pour les plus jeunes, lors d’un cours d’art pictural axé autour des légendes locales. “On s’entend bien et on a pensé qu’on ferait un bon binôme pour créer cet atelier. C’est officiel, l’atelier-école Terehe est ouvert !”, annonce Roti Make, qui n’avait plus enseigné la couture depuis 2006. 
    Personnellement marquée par la guerre en Irak, l’ancienne directrice de l’École des arts appliqués de Taunoa, résidente de Faaone depuis deux ans, revient “après un long silence”, plus déterminée que jamais à transmettre son savoir-faire et sa passion. “C’est la première fois que je donne des cours à Taravao”, confie-t-elle. Une dizaine de personnes se sont d’ores et déjà inscrites à ce premier stage, afin d’acquérir les rudiments de la couture.

    Stimuler la créativité

    “C’est une semaine intense, jusqu’à la maison : vous ne faites rien d’autre que de la couture. Si on veut réussir, il faut s’entraîner !”, insiste la couturière, animée par la volonté de stimuler ses stagiaires, notamment les jeunes, dans l’espoir de voir le style polynésien s’affirmer, par opposition à la standardisation de la mode. 
    La semaine prochaine, les cours de couture seront ouverts aux initiés, tandis que Sabrina Birk-Levy proposera un atelier à destination des adolescents et des adultes, après s’être consacrée cette semaine aux enfants. 
    “On fera sûrement d’autres formations au mois d’août, selon la demande. On prévoit des cours sur le long terme, dès la rentrée, toujours en nous associant”, précise l’artiste-peintre.  “J’aimerais aussi proposer des cours du soir au sujet des droits de propriété intellectuelle, pour informer les gens soucieux de protéger leurs œuvres, leur culture ou leur savoir.” 
    De son côté, Roti Make songe d’ores et déjà à mettre en place des cours complémentaires, dans les domaines du stylisme, de la bijouterie, mais aussi de la peinture sur tissu.
     En parallèle des écoles d’échecs et de ’ori Tahiti également installées à Faratea, l’union de ces deux forces créatives devrait contribuer à dynamiser Tahiti Iti. Qui a dit qu’il ne se passait jamais rien à la Presqu’île ? 

    A-C.B.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete